heureux-qui.com
Fil Info

Cinémas, théâtres, musées, parcs d’attractions… : le pass sanitaire obligatoire dès ce mercredi pour accéder aux lieux culturels et de loisirs

Notez cet article


A partir de ce mercredi 21 juillet, le pass sanitaire sera obligatoire pour les lieux culturels et de loisirs. Un coup dur pour les professionnels pour la plupart inquiets face à ces nouvelles mesures.

Pour découvrir une exposition, assister à une pièce de théâtre, profiter en famille d’un parc d’attractions, ou encore découvrir le blockbuster de l’été au cinéma, il faudra désormais présenter à l’entrée des établissements pouvant accueillir plus de 50 personnes – contre 1.000 auparavant – une attestation de vaccination complète, un résultat négatif de test PCR ou antigénique de moins de quarante-huit heures, ou un certificat de rétablissement de plus de onze jours et de moins de six mois.

Au lendemain des annonces du chef de l’Etat, Emmanuel Macron, le 12 juillet dernier, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé que les adolescents âgés de 12 à 17 ans seront exemptés de ce pass sanitaire jusqu’au 30 août. Un précieux sésame qui était en revanche déjà demandé pour les festivals notamment.

Autre détail qui n’est pas des moindres : l’obligation du port du masque sera levée dans tous ces lieux qui limitent les entrées aux seuls détenteurs d’un pass sanitaire. 

Un protocole qui inquiète les professionnels

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a annoncé lundi qu’une «période de rodage d’une semaine (…) ou un peu plus» serait mise en place pour «accompagner les professionnels». «Le pass sanitaire entre en vigueur aux dates qui sont prévues. Simplement au départ, les forces de sécurité mobilisées pour faire les contrôles le feront, non pas pour contrôler et verbaliser les personnes, mais pour les aider», a-t-il ajouté.

Reste que les professionnels du monde de la Culture, déjà fragilisés par la crise sanitaire, craignent que cette application ne freine la venue des spectateurs et ait des effets économiques catastrophiques sur leur activité.

Emmanuel Macron avait annoncé une partie de ces mesures le 12 juillet dernier

«Cela rajoute des restrictions et des difficultés. Les gens qui se présentent et qui n’ont pas ce pass sanitaire, comment fait-on pour les contrôler ? S’ils n’en ont pas, on leur dit qu’ils ne viennent pas ? S’ils se présentent à nos portes, on les vire, on les rembourse ? Si les gens s’énervent, comment fait-on ?», s’interroge Loïc Bonnet, président de l’association des théâtres privés en région et directeur de théâtre.





Source link

Autres articles à lire

Régionales dans les Pays de la Loire : Christelle Morançais (LR) a été réélue, avec % des voix

adrien

Jean-Pascal Zadi, réalisateur du film “Tout simplement noir” : «Le racisme vient d’un manque d’éducation»

adrien

Couvre-feu : ces 5 menus à tester à la maison

adrien

Officiellement investi, Joe Biden appelle à tourner la page d’une «époque sombre»

adrien

Après le Brexit, l’Ile-de-France attire plusieurs milliers de nouveaux emplois

adrien

Un cardinal au coeur d’un procès financier au Vatican

adrien