heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Cinéma : quels sont les films que l’on pourra voir cet été sur grand écran ?


Les cinéphiles vont pouvoir retrouver le chemin des salles obscures dès le 22 juin. Mais quels seront les longs-métrages à l’affiche pendant l’été ? Comédies, films d’animation et blockbusters…voici les rendez-vous sur grand écran annoncés pour la réouverture des établissements, et pendant l’été à venir.

La réouverture des salles sur l’ensemble du territoire verra le retour de certains films qui ont connu une durée de vie limitée au cinéma ou n’ont tout simplement pas pu sortir pour cause de confinement. Les blockbusters, dont la sortie initiale a été pour certains décalée, sont surtout attendus à partir du mois de juillet. Les annonces de nouveaux rendez-vous cinématographiques évolueront au fur et à mesure, les producteurs et distributeurs de franchises internationales pouvant encore choisir de programmer les longs-métrages finalement à la rentrée de septembre afin d’enregistrer davantage d’entrées et d’éviter de payer les pots cassés de cette crise sanitaire qui paralyse le monde entier.

Le 22 juin, jour de réouverture

Les spectateurs pourront découvrir – s’ils n’ont pas pu le faire entre le 11 mars et le début du confinement – la comédie féministe «La Bonne épouse» de Martin Provost qui met en scène Juliette Binoche en directrice d’une école pour futures ménagères, laquelle est entourée de Yolande Moreau, Noémie Lvovsky et Edouard Baer.

Le biopic «De Gaulle» de Gabriel Le Bomin, avec Lambert Wilson et Isabelle Carré, pourrait aussi être reprogrammé, tout comme «Une sirène à Paris» avec Nicolas Duvauchelle réalisé par Mathias Malzieu du groupe Dionysos, et le drame bouleversant «Un fils» de Mehdi M. Barsaoui, avec Sami Bouajila. Côté film historique, on retrouvera «L’ombre de Staline» d’Agnieszka Holland qui s’intéresse à l’histoire vraie du journaliste britannique Gareth Jones qui après avoir rencontré Hitler, embarque en 1933 pour Moscou dans l’espoir d’interviewer Staline. Le jeune public aura aussi droit à son lot de surprises avec, notamment, le film d’animation sud-coréen, «Nous, les chiens…», une aventure de héros à quatre pattes de Sung-yoon Oh et Lee Choonbaek.

Le 24 juin – le mercredi étant le jour des sorties au cinéma – verra d’autres films s’ajouter à la programmation, dont la version restaurée d’«Elephant Man» de David Lynch, classique en noir et blanc dévoilé sur grand écran en 1981.

En juillet

Le mois sera marqué principalement par la sortie de deux blockbusters très attendus par le public le 22 juillet : «Tenet», le film d’espionnage de Christopher Nolan, et «Mulan», l’adaptation de Niki Caro en prises de vues réelles du dessin animé de Disney sorti en 1998.

Au milieu de ces mastodontes tout droit venus des Etats-Unis, les films français tenteront de se faire une place dans le cœur des spectateurs, à l’instar de la comédie «Les Parfums» (1er juillet), avec Emmanuelle Devos et Grégory Montel, du drame «Jumbo» (1er juillet) de Zoé Wittock, avec Noémie Merlant, de «La Daronne» (15 juillet) de Jean-Paul Salomé, avec Isabelle Huppert, d’«Adorables» (22 juillet) de Solange Cicurel, avec Elsa Zylberstein, et de «T’as pécho ?» (29 juillet) d’Adeline Picault, avec Ramzy Bédia et Vincent Macaigne.

Et parce que l’été symbolise les vacances et les sorties au cinéma en famille – avec achat de pop corn et de bonbons -, les salles présenteront la trouvaille danoise «Mon ninja et moi» (15 juillet) d’Anders Matthesen et Thorbjørn Christoffersen, ainsi que le film d’animation «Bob l’éponge – Le film : Éponge en eaux troubles» (29 juillet) réalisé par Tim Hill.

Les adultes pourront quant à eux profiter du mois pour découvrir le long-métrage américano-philippin «Brooklyn Secret» (1er juillet) de et avec Isabel Sandoval, «Hotel by the river» (29 juillet) de Hong Sang-Soo, ou le quatrième volet de la saga Ip Man, «Ip Man 4 : le dernier combat» (29 juillet) de Wilson Yip pour les amateurs d’arts martiaux.

En août

Dans son armure de super guerrière et munie de son lasso magique, l’actrice Gal Gadot devrait régner sur le box-office dès le 12 août grâce à un nouveau chapitre dédié à Diana Prince alias Wonder Woman, intitulé «Wonder Woman 1984» et signé Patty Jenkins. L’héroïne, issue de l’univers de DC Comics, devra aussi se méfier des «Nouveaux mutants» de Josh Boone qui débarqueront sur les écrans le 26 août. Ce spin-off des aventures X-Men qui a connu de nombreux rebondissements et reports, met en scène de jeunes adolescents mutants qui se retrouvent enfermés dans un hôpital psychiatrique.

Côté film français, l’humoriste Kheiron reviendra avec une nouvelle comédie baptisée «Brutus Vs César» (12 août), pour laquelle il a fait appel à Thierry Lhermitte, Gérard Darmon, Bérengère Krief, Pierre Richard, Ramzy Bédia, Artus ou encore Issa Doumbia.

 

 

Une publication partagée par Kheiron (@kheiron_) le

Quant au réalisateur Eric Barbier à qui l’on doit «La promesse de l’aube», il dévoilera enfin son adaptation cinématographique du roman autobiographique multiprimé de Gaël Faye, «Petit Pays» (26 août). Porté par Jean-Paul Rouve dans la peau d’un entrepreneur français et père aimant, prêt à tout pour sauver sa famille, ce drame revient sur l’histoire du jeune Gabriel qui voit sa vie se transformer en cauchemar quand la guerre civile éclate au Burundi.

Retrouvez toute l’actualité cinéma ICI.





Source link

Autres articles à lire

Mbappé, Griezmann, Gobert… : Les sportifs français dénoncent le passage à tabac du producteur

adrien

«Space Jam : Nouvelle ère» : découvrez la liste des références et clins d’œil contenues dans la bande annonce

adrien

Beyrouth : une grande manifestation «anti-gouvernement» organisée ce samedi

adrien

Le Geforce Now de Nvidia passe à la vitesse supérieure

adrien

Russie : la justice ordonne aux organisations d’Alexeï Navalny de suspendre leurs activités

adrien

L’écrivain royaliste Jean Raspail, auteur du «Camp des saints», est décédé

adrien