heureux-qui.com
Fil Info

Ces villes qui rouvrent leurs commerces malgré le confinement

Notez cet article


Alors qu’hypermarchés et plates-formes en ligne continueront de bénéficier aux consommateurs, les petits commerces «non-essentiels»s’inquiètent pour leur survie à l’heure du reconfinement.

Interpellés par leurs détresse, plusieurs élus municipaux ont pris des arrêtés maintenant l’ouverture de ces commerces non-alimentaires. Tour d’horizon des villes qui défient la politique gouvernementale.

PERPIGNAN

Dénonçant une «rupture d’égalité» avec les grandes surfaces, le maire (RN) Louis Aliot a signé un arrêté qui devrait prendre effet ce mardi 3 novembre.

BRIVE

Qualifiant la décision gouvernementale de «profondément injuste et inégalitaire», le maire de Brive  Frédéric Soulier, a signé ce vendredi 30 octobre un arrêté autorisant de nouveau les commerces non-alimentaires à ouvrir.

CHALON-SUR-SAÔNE

Le maire (LR) Gilles Platret a annoncé la «réouverture de tous les commerces de vente au détail non-alimentaires, pour lutter plus efficacement contre la propagation du virus.»

Valence

Elu depuis 2014, le maire (LR) Nicolas Daragon a pris un arrêté ce 31 octobre, avec «effet immédiat».

AUBUSSON

Estimant que la mesure «stigmatisait» les commerces, le maire de la petite commune de la Creuse, Michel Moine, a lui aussi pris un arrêté ce vendredi. La décision a finalement été cassée dans la soirée par une procédure d’urgence de la Préfecture de la Creuse, indique France Bleu.

LES HERBIERS

En Vendée, la maire des Herbiers, Véronique Besse, a également pris un arrêté permettant aux commerces non-alimentaires de fonctionner. Effectif depuis ce samedi, il a permis à plusieurs commerces d’ouvrir de nouveau leurs portes.

La préfecture de la Vendée a annoncé toutefois ce samedi qu’elle avait «saisi la juridiction administrative» pour obtenir la «suspension et l’annulation de l’arrêté», considéré comme illégal. La maire s’est dit prête à «dédommager les commerçants sanctionnés pour avoir ouvert», rapporte Ouest-France.

Parmi les plus petites communes, les villes de Fresnay-sur-Sarthe, Barneville-Carteret, Décize et Malemort-sur-Corrèze ont également pris des arrêtés en ce sens.

L’APPEL DE JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE

Dans un communiqué publié ce 31 octobre, le porte-parole de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde invite les élus du parti à «prendre un arrêté autorisant les commerces de proximité à ouvrir dans le respect (…) de la stricte limitation de tous les gestes barrières et la limitation du nombre de clients».

Retrouvez l’actualité sur le confinement ICI





Source link

Autres articles à lire

Des médecins réclament le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos

adrien

Une enquête sur d’éventuels pots-de-vin pour obtenir la grâce présidentielle de Donald Trump

adrien

Paris : dans le 13e, l’abattage des platanes ne passe pas

adrien

OVNI(S) : les 5 affaires d’ovnis les plus marquantes en France

adrien

Voici les aliments à ne surtout pas consommer avant une séance de sport

adrien

Découvrez 6 oeuvres emblématiques de l’artiste Banksy

adrien