heureux-qui.com
Fil Info

Ces 6 expos de street-art à découvrir à Paris

Notez cet article


Incroyable terrain d’expression accessible à tous, le street-art a le vent en poupe et se décline aux quatre coins de la capitale. Découvrez une sélection d’expositions colorées pour en prendre plein les yeux.

«Les Amazones» sur la terrasse du Centre d’Art Urbain

1_ok_60f6f2a955af8.jpg

© Capture Facebook Fluctuart

«Les Amazones» est une exposition d’art urbain 100% féminine. Huit artistes engagées aux univers très différents prennent ainsi possession des extérieurs du centre d’art urbain, et dévoilent leur vision du monde tout en couleur et en abstraction. L’exposition, en plein air, est installée sur toute la terrasse de Fluctuart, le long des quais de Seine, et est à découvrir tous les jours autour d’un verre bien frais. «Cette exposition est une expression de l’art contemporain riche en références culturelles et identitaires, propre aux origines, engagements et aux vécus des artistes invitées. Le moment est «enfin» arrivé de se réapproprier l’espace public et de vivre la ville autrement», s’est réjoui Agathae Montecinos, la commissaire de l’exposition. 

Jusqu’en octobre sous le Pont des Invalides, port du Gros Caillou 75007 Paris

«Libres ensemble» sur les quais de Seine

2_ok_60f6f2e130989.jpg

© Capture Ville de Paris / Jean-Baptiste Gurliat

Cinq gigantesques fresques sont à découvrir depuis le 9 juin au gré de vos balades le long des quais de Seine au niveau du pont des Invalides, du pont Alexandre III, du pont Marie, du pont de Bercy et du pont Mirabeau. Le projet, initié par la communauté portuaire de Paris sous la direction artistique Nicolas Laugero Lasserre, directeur de l’ICART (l’école du management de la culture et du marché de l’art) rassemble les oeuvres d’Ërell, de Gilbert Mazout, de Jean-Marie Caddeo et de Pimax. Quatre artistes qui mettent l’art à la portée de tous et illuminent les sols parisiens dans cette exposition géante sur 1.500 m2. 

Jusqu’au 31 octobre sur les quais de Seine

«The World of Banksy : The Immersive Experience» à l’Espace Lafayette-Drouot

3ok_60f6f33946cea.jpg

© Capture Facebook World of Banksy

Près de cent oeuvres réparties sur 1.200 m2 du street-artiste anonyme le plus connu au monde sont à voir à l’Espace Lafayette-Drouot. On y retrouve quelques graffs issus de collections privées comme le célèbre «Consumer Jesus», œuvre très explicite de l’artiste engagé qui montre Jesus crucifié portant des sacs de shopping. Le reste de la déambulation est composé de reproductions de ses peintures murales réalisées aux quatre coins du monde. Ces reproductions en tailles réelles sont l’œuvre de street-artistes venus du monde entier, et offrent une véritable immersion dans l’univers de Banksy.

Jusqu’au 31 décembre à l’Espace Lafayette-Drouot, 44 rue du Faubourg Montmartre. Tarif plein : 14€.

«L’essentiel» dans l’ancien tri postal du 10e arrondissement 

4_ok_60f6f37593878.jpg

© Capture Instagram L’Essentiel

Situé dans un ancien centre de tri postal de plus de 2.000 m2, l’Essentiel (clin d’oeil au statut de la culture considérée comme non-essentielle durant la première vague de l’épidémie de Covid-19) est une exposition de street art ambitieuse et colorée. Plus de 40 artistes dont JC Castelbajac, Masame, Renzo ou encore Lek ont dispersé leurs œuvres dans ce gigantesque espace situé à deux pas de la gare de l’Est. Avant sa réhabilitation à venir, La Poste Immo a contacté l’association Art Azoï pour une résidence d’artistes d’envergure à découvrir jusqu’au 29 août.

Réservation en ligne obligatoire. Jusqu’au 29 août 2021 à l’Essentiel, Square Alban Satragne, 107 ter rue du Faubourg Saint-Denis 75010 Paris

 

«La rue, la rue, la rue» à la galerie Goldshteyn-Saatort

5_ok_60f6f3ba144ce.png

© Capture Instagram galerie Goldshteyn-Saatort

Vingt-quatre artistes venus de dix pays différents vous embarquent dans un voyage à travers les rues du monde entier, terrains de jeux de cet art urbain. La rue représente la genèse de cette forme d’art qui a pour ambition la réappropriation de son environnement que ce soit dans un but esthétique ou revendicatif. La galerie Goldshteyn-Saatort réunit ici des artistes comme Akirovitch, Uri Martinez, Martin Ron ou encore l’Espagnol Belin, et vous invite à «monter à bord de ce train tagué». En cas de coup de cœur et si votre portefeuille vous le permet, les œuvres sont également disponibles à la vente.

Jusqu’au 30 septembre galerie Goldshteyn-Saatort, rue de Verneuil 75007 Paris

«13 Spot» au coeur du 13e arrondissement

3ok_60f6f3f635c9c.jpg

© Capture Faceook 13 Spot

Véritable lieu d’émulation du street-art, le 13e arrondissement accueille depuis mars 2021, l’association Spot 13 qui gère un espace unique dédié au graff. Lieu incontournable pour les férus de street-art situé sous les rails du tram T3a, ce terrain vague a été découpé en quatre «salles» en plein air, et s’est transformé en véritable galerie d’art à ciel ouvert. Un endroit à venir découvrir et redécouvrir régulièrement, certaines œuvres ne restant visibles que quelques jours avant qu’un nouvel artiste n’investisse le mur. 

Spot 13, 48, allée Paris-Ivry 75013 Paris



Source link

Autres articles à lire

Il réussit enfin à avoir son permis de conduire au bout de la… 158ème fois

adrien

tensions après la mort de Daunte Wright, jeune noir tué par la police

adrien

Tennis : la Japonaise Naomi Osaka remporte l’US Open

adrien

Vol de fret à Vienne : 4 individus en détention provisoire

adrien

100e anniversaire du Parti communiste chinois

adrien

Une mère sauve son fils d’une tentative d’enlèvement à New York (vidéo)

adrien