heureux-qui.com
Fil Info

Ces 5 champignons toxiques à ne surtout pas ramasser

Notez cet article


En omelette ou tout simplement panés à la poêle c’est un vrai régal. Mais attention, toutes les espèces ne sont pas comestibles.

Chaque année près de 2000 cas d’intoxications sont relevés par les centres Antipoison. D’après René Chalange de la Société mycologique de France (SMF), cinq champignons sont fréquemment cueillis par erreur.

L’agaric jaunissant

Il a beaucoup de points communs avec le rosé des près qui ressemble aux champignons de Paris qu’on trouve dans le commerce. Pour le distinguer, il faut d’abord frotter son pied et son chapeau. S’ils deviennent jaunes, il s’agit bien de l’agaric jaunissant, potentiellement toxique.

Une autre technique consiste à les sentir : le rosé a une odeur agréable de champignon quand l’agaric jaunissant aura des arômes d’encre de Chine et de produits chimiques.

agaric_jaunissant_5f509f48b15f5.jpg

©Société mycologique de France (SMF)

Le pleurote de l’olivier

Il ressemble aux girolles dont les Français raffolent. Mais le pleurote de l’olivier est très toxique et ne doit pas être ramassé. Il peut entraîner différents malaises et notamment des troubles gastro-intestinaux. Pour les différencier, c’est assez simple : le pleurote de l’olivier pousse en touffe et la girolle de façon isolée.

pleurote_de_lolivier_5f509f74b9368.jpg

©Société mycologique de France (SMF)

Le bolet de Satan

Les bolets sont des champignons trapus qui n’ont pas de lamelles sous leur chapeau mais des petits trous qui correspondent à l’extrémité de tubes. Si l’on regarde en dessous du chapeau d’un cèpe, on distinguera une couleur blanche sur un jeune spécimen et jaune voir verdâtre pour les plus âgés.

En revanche, si le dessous du chapeau est rouge ou orangé, il faut passer son chemin : il peut s’agir d’un bolet de Satan. Ce champignon est toxique et va provoquer des vomissements 30 à 45 minutes après l’ingestion.

bolet_de_satan_5f509f8791789.jpg

©Société mycologique de France (SMF)
Un homme tenant un plein panier de cèpes (Boletus edulis) (photo d'illustration)

L’amanite phalloïde

Ce champignon est mortel quand on en mange une certaine quantité. Sa toxine va s’attaquer aux viscères, au rein et au foie entre 12 et 24h après sa consommation. Pour le reconnaître, il faut s’intéresser à son pied. Sa base, recouverte par la terre, a la forme d’un œuf d’où sort le champignon. Il s’agit de la volve. La couleur du chapeau est jaunasse alors que les lamelles sont blanches. Enfin, il y a un anneau sur son pied.

amanite_phalloide_5f509f9b401a6.jpg

©Société mycologique de France (SMF)

L’entolome livide

Ce champignon a l’air sympathique mais il est toxique. Son chapeau est d’un joli gris. Son pied est trapu allant jusqu’à 15 cm de diamètre. Au nez, il a une odeur de farine ou de mie de pain qui donne envie de le manger. On s’en abstiendra pour éviter l’intoxication.

L’entolome livide est souvent confondu avec le clitocybe nébuleux, quant à lui comestible. Si on retourne ce dernier, les lamelles sont blanches et restent blanches. Son odeur, singulière, est difficile à définir. Il a son odeur à lui.

entolome_livide_5f509fb520ba6.jpg

©Société mycologique de France (SMF)



Source link

Autres articles à lire

Mali : Eau et chaleur, la survie du soldat dans le désert

adrien

L’économie française plonge, un pic du chômage supérieur à 11,5% attendu mi-2021

adrien

Notre-Dame de Paris : la gestion de la cathédrale avant et après l’incendie épinglée par la Cour des Comptes

adrien

Classement Vendée Globe 2020 : le classement de la course en direct 🔴

adrien

Crash du Concorde à Gonesse : 20 ans après, la ville se souvient

adrien

DIRECT – Coronavirus : 7 nouveaux départements classés en «zone de circulation active»

adrien