heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Ces 5 albums à écouter au mois d’octobre


Alors que la pluie et la grisaille semblent s’être invitées en ce mois d’octobre, quoi de mieux qu’une bonne dose de musique pour se remonter le moral ? Voici une sélection de cinq albums d’artistes français et internationaux, à écouter pour se détendre et s’évader.

«Violet Bent Backwards Over The Grass», de Lana Del Rey

Après «Norman Fucking Rockwell !» paru en 2019, Lana Del Rey a publié, le 29 septembre, son premier recueil de poésie «Violet Bent Backwards Over The Grass». Des textes que la chanteuse de pop mélancolique avait pour la plupart diffusés au préalable sur son compte Instagram. En ce mois d’octobre, elle a choisi de les mettre en musique – quatorze pour être précis (Polydor) – sous la direction du musicien et producteur Jack Antonoff. «(Ces poèmes) se veulent honnêtes et ont été écrit de manière authentique : ils n’essaient pas d’être ce qu’ils ne sont pas et c’est pour cette raison que j’en suis si fière», précise Lana Del Rey. Une partie des recettes sera par ailleurs reversée à des organisations amérindiennes à qui l’artiste «a toujours voulu donner, à cause des expériences (qu’elle a) vécues et qui ont grandement façonné (son) propre parcours».

«Ultime», de Christophe

Christophe s’en est allé le 16 avril dernier, à l’âge de 74 ans, des suites d’un emphysème, laissant des milliers de fans endeuillés. Ces derniers pourront se consoler dès le 9 octobre avec la sortie d’«Ultime» (Universal), un double CD et triple vinyle qui célébrera «ce rockeur de l’ombre, travailleur acharné, précurseur, parrain de l’electro pop, sorcier de la production, et touche-à-tout», comme l’indique le communiqué. Ce coffret best-of se composera des tubes de Christophe, comme «Aline» ou «Les mots bleus», qu’il avait enregistrés en live ou en acoustique avec d’autres artistes parmi lesquels Julien Doré ou Juliette Armanet. Des reprises et des titres bonus seront également au programme.

ok_ultime_christophe-1_5f7734a514d23.jpg

© DR

«S16», de Woodkid

Son premier album, «The Golden Age», s’est écoulé à plus de 800.000 exemplaires dans le monde et cette sortie a donné lieu à 200 spectacles, une Victoire de la musique, ainsi que deux Grammy Awards. Sept ans plus tard, Woodkid reviendra le 16 octobre avec un nouvel opus très attendu, baptisé «S16» (Barclay). Il s’agira, selon l’artiste, d’un «véritable questionnement (…) sur la notion de responsabilité collective et individuelle dans la création d’un monde au bord de la rupture». Pour preuve, le titre «Goliath» dévoilé pendant le confinement qui, même s’il a été enregistré avant la crise sanitaire, fait écho au climat ambiant très anxiogène. Au total, l’album comprendra onze compositions.

«Winter is for Lovers», de Ben Harper

Il ne sera accompagné que de sa guitare lap steel. Le 23 octobre, Ben Harper sortira un album entièrement instrumental, intitulé «Winter is for Lovers» (ANTI/Pias). «C’est la première fois que je fais cela. C’est plutôt austère, nu (…). On a voulu que l’ambiance soit intimiste et épurée, comme si je jouais dans votre salon. A la première écoute, cela pourra sembler surprenant, ou vous déstabiliser car c’est vraiment en contraste avec ce qui est produit maintenant», explique le chanteur et musicien. Ce dernier a souhaité glisser dans ces quinze nouveaux titres ses influences issues de la musique classique, hawaïenne, du flamenco et du blues. «Inland Empire» sera l’un des morceaux à écouter.

«Johnny : son rêve américain», de Johnny Hallyday

C’est sa veuve Laeticia Hallyday qui avait annoncé la bonne nouvelle le 14 septembre sur les réseaux sociaux. Un coffret collector, composé de deux DVD et trois CD, et dédié «aux ultimes aventures américaines de Johnny», sera mis en vente à partir du 23 octobre. Pour faire patienter les fans, Warner a dévoilé il y a quelques semaines le titre «Deux sortes d’hommes», qui a été mis en boîte pendant l’enregistrement de l’album «Rester vivant» et dont la musique est signée Daran.

On retrouvera également un road-movie sur la dernière sortie en moto de Johnny Hallyday en 2016 avec quelques copains, un concert inédit au Beacon Theater de New York datant de mai 2014, un moyen-métrage sur la tournée américaine 2014, et la bande-son du film de François Goetghebeur.

Retrouvez toute l’actualité musicale ICI





Source link

Autres articles à lire

Nageur amputé des 4 membres, Théo Curin renonce aux Jeux paralympiques pour traverser le lac Titicaca

adrien

Voici le meilleur exercice pour les abdos selon l’école de médecine d’Harvard

adrien

Vaccin anti-Covid : le gouvernement détaille sa stratégie

adrien

Michel Fourniret mis en examen pour la disparition de Lydie Logé en 1993

adrien

Joe Biden choisit Kamala Harris pour défier Donald Trump

adrien

Michael Jeremiasz, directeur du French Riviera Open : «les joueurs sont là en tant que champions, pas handicapés»

adrien