heureux-qui.com
Fil Info

Ces 10 timbres qui valent une fortune

Notez cet article


Passe-temps aussi vieux que les timbres-poste eux-mêmes, la philatélie voit la valeur des timbres anciens rares augmenter de manière continue année après année. Mais le prix de certaines pièces exceptionnelles peut atteindre plusieurs millions de dollars à l’occasion de ventes aux enchères.

Connu sous le nom de Penny Black, le premier timbre postal a été créé en mai 1840 au Royaume-Uni. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que les timbres-poste deviennent l’un des objets de collection les plus prisés au monde. Recherchés par les collectionneurs pour leur valeur historique et culturelle, ils le sont aussi pour leur valeur financière. En raison d’erreurs d’impressions ou tout simplement du fait de leur rareté, certains sont devenus précieux et valent désormais une véritable fortune. C’est pourquoi les philatélistes espèrent toujours mettre la main sur des spécimens oubliés quelque part dans un grenier ou dans une page d’un vieil album de timbres, héritage de famille. 

Voici notre sélection de dix timbres parmi les plus chers au monde.

one cent magenta (guyane britannique)

000_was87268351_606dd2e7432f1.jpg

© Stan HONDA/AFP

Considéré comme le timbre le plus rare au monde, le «British Guiana One-Cent Magenta» détient actuellement le record mondial du timbre le plus cher vendu aux enchères. En effet, il a été adjugé pour la somme record de 9,4 millions de dollars, lors d’une vente organisée par Sotheby’s en 2014.

A la suite d’une rupture d’approvisionnement, il a été émis en catastrophe en série, en 1856, par l’administrateur des postes de Guyane britannique, aujourd’hui Guyana. On ne connait qu’un seul exemplaire de ce timbre exceptionnel de forme octogonale qui mesure 2,54 cm sur 3,18 cm. Imprimé en noir sur fond rouge magenta et signé par le responsable des postes de l’époque, il représente un bateau entouré de la devise en latin de cette ex-colonie d’Amérique du Sud «Damus Petimus Que Vicissim» qui signifie «Nous donnons et attendons en retour».

Son actuel propriétaire, le designer américain Stuart Weitzman a décidé de s’en séparer le 8 juin prochain, au cours d’une vente aux enchères exceptionnelle chez Sotheby’s, à New York. Surnommé parfois «la Mona Lisa des timbres», il pourrait se vendre entre 10 et 15 millions de dollars et établir ainsi un nouveau record. 

one penny red et two pence blue post office (maurice)

002_6050c4e4be945.jpg

© David Feldman SA

L’île Maurice est l’un des pays qui concentrent les pièces philatéliques les plus rares et les plus chères au monde. Colonie britannique de l’océan Indien de 1814 à 1968, elle a imprimé et diffusé en 1847 sa première émission de deux timbres non dentelés d’une valeur d’1 penny et de 2 pences à l’effigie de la reine Victoria avec la mention «Post Office» au lieu de «Post Paid».

Du tirage initial de 500 exemplaires pour chacune des deux valeurs, seuls 27 exemplaires sont connus et identifiés. En 2011, un «Two Pence Blue» a été adjugé 1,44 million de dollars sous le marteau du commissaire-priseur de la maison Spink, à Londres.

Mais la valeur de ces timbres peut grimper en flèche lorsque ceux-ci se trouvent en plusieurs exemplaires ou non, encore collés sur l’enveloppe d’origine. C’est le cas de six lettres répertoriées dont la plus célèbre est sans doute «l’enveloppe de Bordeaux» ou «Bordeaux Cover» (photo), qui est la seule lettre connue à être affranchie avec les deux timbres de la série Post Office de Maurice. Vendue 4 millions de dollars, en 1993, par la maison de ventes aux enchères suisse David Feldman, c’était l’objet philatélique le plus cher au monde jusqu’en 2014. 

ONE CENT BENJAMIN FRANKLIN Z GRILL (ETATS-UNIS)

stamp_us_1868_1c_z_grill_gross_606c7fc6cac0a.jpg

Domaine Public

Ce rarissime timbre américain à l’effigie de Benjamin Franklin a été fabriqué en 1868 avec une grille d’impression brièvement utilisée qui a laissé de minuscules indentations en forme de Z dans le papier, d’où l’appellation Z-Grill qui lui est rattachée.

Il n’existe que deux exemplaires connus de ce timbre. L’un se trouve dans les collections de la New York Public Library et l’autre (photo) est en possession du milliardaire et collectionneur américain Bill Gross. Il a acquis en 2005 son «One cent Z-Grill» auprès du marchand de timbres Donald Sundman en échange de son bloc de 4 timbres Inverted Jenny, une autre rareté philatélique. La valeur de cet échange représentait 2,97 millions de dollars puisqu’un bloc de 4 «Inverted Jenny» a été adjugé pour cette somme, l’année même de cet échange. A noter que Donald Sundman avait acheté le «Z-Grill» aux enchères pour seulement 935.0000 dollars, en 1998.

tre skilling JAUNE (suède)

gul_tre_skilling_banco_604f782b176aa.jpg

Domaine Public

Ancien timbre-poste le plus cher au monde, le «Tre Skilling Jaune» émis par la poste suédoise, a été acheté pour la dernière fois en 2010, à Genève, lors d’une vente aux enchères privée. Le montant de la transaction est demeuré secret tout comme l’identité de son acquéreur, un consortium international. Il avait été déjà vendu par la maison de vente aux enchères David Feldman en 1984, en 1990 et en 1996. Cette année-là ce timbre avait atteint le prix de 2,26 millions de dollars.

Ce timbre de 3 skilling a été imprimé par erreur en jaune en 1857 et n’existe qu’en un seul exemplaire. Cette anomalie de couleur s’explique par le fait qu’au cours d’un tirage de timbres de 8 skillings jaunes, un cliché de 3 skillings, timbre normalement vert, a été accidentellement inséré dans la plaque d’impression.

1859 Sicilian error of colour (italie)

8ef4366a52d2b5f7782efd3873979ad3_6050bf72b06f6.jpg

© GALERIE DREYFUS, BÂLE, SUISSE

Plus connue sous l’appellation simplifiée «Error of Colour», cette rareté philatélique est le timbre italien le plus cher au monde, même si à l’époque, la Sicile appartenait à un royaume indépendant. D’ailleurs, ce timbre figure le souverain des Deux-Siciles, Ferdinand II. Datant de 1859, ce précieux timbre sicilien d’une valeur de 1/2 grana, a été imprimé en bleu au lieu de l’être en orange.

Il s’agit du seul exemplaire en bon état des deux pièces connues. Sa rareté et son bon état de conservation font ce timbre une pièce très convoitée. Mis aux enchères par la galerie Dreyfus de Bâle en 2011, il a été acquis pour la somme de 2,6 millions de dollars par un amateur resté anonyme. 

TOUT LE PAYS EST ROUGE (CHINE)

hr_8f_map_of_china_with_design_error_single_china_1968_6052090408068.jpg

© DR

Précieux pour les philatélistes du monde entier, ce timbre chinois très rare a été retiré de la vente quelques heures seulement après sa mise en circulation, le 24 novembre 1968, suite à la découverte d’une erreur d’impression. En effet, affichant le slogan politique «Tout le pays est rouge», il représente le peuple chinois souriant et brandissant «le Petit Livre rouge de Mao», et au-dessus de celui-ci, une carte de la Chine continentale colorée de rouge mais Taïwan, pourtant toujours revendiqué par Pékin, est resté en blanc, contredisant ainsi la maxime communiste inscrite sur le timbre. Bien que dans les faits, l’île de Taïwan soit restée indépendante de la Chine depuis 1949, Pékin n’a jamais cessé d’affirmer sa souveraineté sur ce territoire. Dans une interview accordée à l’AFP en 2009, le concepteur du timbre Wang Weisheng a déclaré : «pendant très longtemps, je craignais vraiment d’être emprisonné».

Seuls neuf exemplaires de ce timbre glorifiant le communisme sont connus et répertoriés. L’un de ces spécimens, à l’état impeccable et inutilisé, a été vendu 2 millions de dollars, en novembre 2018, lors d’une vente aux enchères à Pékin, organisée par la maison de ventes China Guardian. 

inverted jenny (états-unis)

000_94r6f41_606dd3981086d.jpg

© Angela WEISS/AFP

Timbre américain très rare, le «Jenny Inverted» ou «Jenny Renversé» arbore un biplan Curtiss Jenny JN-4HM qui a été imprimé à l’envers, la tête en bas. Cette erreur d’impression confère toute sa valeur à ce timbre d’une valeur faciale de 24 cents, édité en 1918 à seulement cent exemplaires sur une seule feuille.

Habitué à réaliser des records de vente, ce timbre rarissime a atteint, en 2019, le prix de 1,74 million de dollars pour un bloc de 4 exemplaires et de 510.000 dollars pour un timbre à l’unité, lors d’une vente chez Spink, à New York.

A noter que le 8 juin 2021 à New York, Sotheby’s mettra en vente à la demande de Stuart Weitzman, le chausseur prisé des célébrités et collectionneur fameux, un bloc de 4 «Jenny Inverted» extrêmement rare (photo), qu’il avait acquis en 2014 pour 4,8 millions de dollars. Ce lot pourrait rapporter entre 5 et 7 millions de dollars, l’intégralité du produit de la vente allant à des œuvres caritatives dont la propre fondation créée par le designer, The Weitzman Family Foundation.

BADEN 9 KREUZER ERROR (ALLEMAGNE)

capture_decran_2021-04-06_a_15.54.43_606c6b86e8f7b.png

© David FELDMAN SA

Le «Baden 9 Kreuzer» est un timbre allemand ultra-rare, imprimé en 1851 par le Grand-duché de Bade. C’est une erreur de couleur qui est à l’origine de cette rareté. Au lieu d’être de couleur rose comme tous les autres timbres de 9 kreuzer, un lot s’est retrouvé involontairement imprimé en vert, couleur destinée aux timbres d’une valeur de 6 kreuzer.

Seuls quatre spécimens comprenant cette erreur de couleur étaient connus jusqu’à ce qu’un collectionneur américain en découvre, en 2018, un cinquième exemplaire dans l’album philatélique familial dont il avait hérité après le décès de sa mère. Un exemplaire a été acheté pour plus de 2,06 millions de dollars au cours d’une vente organisée en Suisse par la maison d’enchères philatélique David Feldman en 2008.

1897 RED REVENUE SMALL ONE DOLLAR (chine)

000_hkg87624161_606dd41e2ce34.jpg

© INTERASIA AUCTIONS LTD/AFP

Le «1897 Red Revenue Small One Dollar» est le timbre le plus rare de Chine régulièrement émis sous la dynastie Qing. A l’origine, il s’agit d’un timbre fiscal utilisé comme timbre-poste après avoir subi une surimpression et une surtaxe. La série Red Revenue, dont le Small One Dollar fait partie, est considérée comme la première véritable émission nationale chinoise. Ce timbre rouge vif, symbolisant la chance et la bonne fortune dans la culture chinoise est précieux car il provient d’une émission limitée. En effet, les caractères chinois dans la surimpression du Small One Dollar ayant été considérés comme trop petits, une deuxième version du Red Revenue One Dollar avec des caractères plus grands a ensuite été émise, remplaçant la première.

Seuls 32 exemplaires du «1897 Red Revenue Small One Dollar» ont été répertoriés. Un spécimen de cette rareté mondiale majeure a été vendu pour 890.000 dollars en juillet 2013 à Hong Kong, lors de la vente aux enchères d’Interasia Auctions.

Un bloc de quatre «Red Revenue Small One Dollar» est considéré comme la pièce maîtresse de la philatélie chinoise. En 2009, au cours d’une transaction privée entre le banquier et philatéliste hongkongais Lam Manyin et le magnat de l’immobilier de Shangai Ding Jingsong, ce dernier aurait payé la somme de 18,8 millions de dollars pour ce bloc de quatre «Red Revenue Small One Dollar» ainsi qu’un autre timbre chinois, un «Large Dragon» datant de 1878.

1 franc vermillon Cérès (france)

dc7cd7e_25484-1qm6it0.srmjejnhfr_6051d9530e941.jpg

© SPINK & SON/BEHR

Plus modeste, le timbre français le plus cher a été vendu 924.000 euros, soit 968.000 dollars, en novembre 2003, lors d’une vente aux enchères organisée par Spink et Behr, à Paris. Il s’agit en réalité d’un bloc de 4 timbres de 1 franc vermillon vif, à l’effigie de Cérès, émis en 1849 et qui comporte un tête-bêche, c’est-à-dire qu’un des timbres a été imprimé à l’envers. Cette anomalie s’explique par une faute d’inattention commise par l’imprimeur au moment de la constitution de la planche d’impression, réalisée à l’époque timbre par timbre.

Le 1 franc vermillon Cérès est le timbre star de la philatélie française car il a fait partie de la première émission de timbres français en janvier 1849 mais il fut retiré de la circulation en décembre de la même année et remplacé par une nouvelle version arborant une variation de couleur. L’emblématique 1 franc vermillon est coté à 125.000 euros soit environ 149.000 dollars, dans le catalogue de cotation Yvert et Tellier 2021, la «bible» des philatélistes.



Source link

Autres articles à lire

Thomas Pesquet : découvrez les menus gastronomiques des astronautes pour la mission Alpha

adrien

DIRECT – Coronavirus : BioNtech capable de fournir un nouveau vaccin «en six semaines» en cas de mutation du virus

adrien

Classement Vendée Globe 2020 : le classement de la course en direct 🔴

adrien

Les jeux vidéo pas considérés comme «essentiels» : Jean-Luc Mélenchon révolté

adrien

DIRECT – Coronavirus : des milliers de membres d’une église placés en quarantaine en Corée du Sud

adrien

Coronavirus : que risque-t-on si on organise ou participe à une fête clandestine ?

adrien