heureux-qui.com
Image default
Fil Info

ce que l’on sait de la garde à vue de la compagne de Cédric


Habituée aux rebondissements, l’affaire de la disparition de Delphine Jubillar en a connu un important ce mercredi 15 décembre, un an après les faits. La nouvelle compagne de Cédric, son mari, a été mise en garde à vue pour «recel de cadavre». Qu’en sait-on ?

Interrogée pour «recel de cadavre»

La quarantenaire a été interpellée puis placée en garde à vue pour être entendue par les enquêteurs, dès 7h du matin. CNEWS a appris qu’il s’agissait d’une commission rogatoire pour «recel de cadavre». De quoi se questionner sur la découverte d’un corps. Son avocat, maître Johann Ricci, s’est en effet interrogé, affirmant qu’à sa connaissance, aucune découverte de ce genre n’avait été communiquée.

Complice ou innocente ?

Avouant ne pas avoir encore pu entrer en contact avec sa cliente, et donc ne pas savoir ce qui lui est précisément reproché, son avocat a d’ores-et-déjà commencé à écarter la piste d’une complicité. S’appuyant sur le fait qu’elle ait démarré sa liaison avec Cédric bien après les faits (quatre mois), elle n’avait selon lui aucune raison de l’aider, si jamais cela était sous-entendu par les enquêteurs. Elle serait par ailleurs convaincue de l’innocence de Cédric Jubillar, a affirmé maître Ricci sur CNEWS.

Selon Le Parisien, elle aurait de plus fourni un alibi lors de l’enquête préliminaire, que les gendarmes ont vérifié. Elle aurait ainsi passé la nuit du 15 au 16 décembre 2020 avec un homme. «Nous sommes restés constamment ensemble entre le début de soirée et 6h du matin», a affirmé celui-ci à nos confrères.

Un couple qui fait polémique

Alors qu’ils s’étaient déjà croisés, Cédric Jubillar et cette femme de 44 ans se sont rapprochés lors des battues organisées pour retrouver Delphine. Leur liaison a été dévoilée au printemps dernier. Le mari de la disparue avait alors posté une photo de sa nouvelle compagne et lui sur Facebook, déclenchant un vif émoi.

Depuis la publication de la photo sur Facebook, la quarantenaire serait harcelée quotidiennement sur les réseaux sociaux, a dénoncé son avocat. «Elle reçoit un déferlement de haine, des menaces de mort, elle est très atteinte psychologiquement», a-t-il expliqué, en précisant qu’une plainte avait été déposée.

D’autres personnes entendues

Dans le cadre de l’information judiciaire, six autres personnes ayant été en contact avec Cédric Jubillar ont été entendues en audition libre, a appris CNEWS d’une source proche du dossier. Deux d’entre elles seraient des co-détenus du suspect principal.



Source link

Autres articles à lire

Voici le signe astrologique qui serait le plus mal-aimé

adrien

Sciences Po Grenoble : la direction dénonce une décision «politique» après la suspension de financements régionaux par Laurent Wauquiez

adrien

AstraZeneca : quid de la 2e dose pour les moins de 55 ans ?

adrien

Covid-19, pédocriminalité, complotisme.. 3 livres, 1 BD et 1 podcast pour aborder ces sujets avec ses enfants

adrien

Equipe de France : Les Bleus qualifiés pour la Coupe du monde au Qatar si…

adrien

Vélib’ : il est désormais possible de signaler un vélo défectueux directement sur l’appli

adrien