heureux-qui.com
Fil Info

Canicule : 5 idées reçues sur les UV

Notez cet article


Un ciel dégagé, du soleil et la chaleur réveillent souvent l’envie de lézarder au soleil pour bronzer. Mais attention : MétéoFrance annonce cette année encore des indices UV très forts.

Ces rayons sont la principale cause des cancers de la peau, dont la semaine de dépistage et de prévention a débuté ce 14 juin.

Et si les Français savent qu’il faut se méfier des UV, beaucoup ne craignent pas assez leurs effets. La faute à de nombreuses idées reçues.

il faut éviter d’être au soleil entre 12h et 14h

VRAI. Les UV ne sont pas liés à la chaleur. Comme le rappelle Santé Publique France sur Twitter, ils sont présents qu’il fasse chaud ou froid, on peut donc y être «exposé sans s’en rendre compte». Par contre, l’intensité des UV est liée à l’horaire d’exposition : «lorsque le soleil est au plus haut, les UV sont les plus dangereux», résume Santé Publique France. L’organisme recommande donc d’éviter de s’exposer entre 12h et 16h, même s’il faut se protéger toute la journée. 

Une crème solaire suffit

FAUX. Si l’usage d’une crème solaire, indice 50, est vivement conseillé, il ne suffit pas d’en appliquer une fois par jour sur la peau pour être protégé toute la journée. Les dermatologues conseillent de s’en recouvrir le corps toutes les deux heures.

Surtout, chapeaux, casquettes et lunettes de soleil ne doivent pas être oubliés pour protéger le crâne et les yeux.

Les nuages et les vitres nous protègent des UV

FAUX. Même par temps couvert, les rayons ultraviolets nous atteignent. Les nuages ne «filtrent» qu’environ 10 % des UV, certains nuages blancs accentuent également l’effet de réverbération, comme c’est aussi le cas avec l’eau, la neige et même le sable. Dans cas, le rayonnement des UV peut augmenter de 10 %, ceux-ci se réfléchissant sur les surfaces. Ces derniers peuvent alors venir impacter l’œil.

On peut s’hydrater en buvant de l'eau, mais aussi en privilégiant les aliments qui en contiennent.

De même, resté assis tranquillement derrière les vitres de son bureau en admirant le ciel n’est pas plus protecteur. Il est établi que les vitres des fenêtres vont filtrer une partie des UV, comme les UVB qui favorisent le bronzage et les coups de soleil. Toutefois, le verre n’empêche pas les UVA de passer. Ceux-ci prénètrent plus profondément dans le derme et sont responsables des tâches pigmentaires, du vieillissement de la peau, des rides et même des cancers cutanés.

Les peaux foncées sont naturellement protégées

FAUX. S’il est admis que les personnes à la peau mate ou noire sont plus enclines à résister aux méfaits du soleil, celles-ci doivent s’en prémunir aussi, grâce aux crèmes solaires. Comme pour les peaux blanches se surexposer est contre-indiqué, avec un risque de vieillissement prématuré de la peau ou de cancers cutanés.

les UV artificiels pour préparer sa peau

FAUX. S’offrir quelques séances de cabines UV est souvent perçu comme un bon moyen de préparer sa peau pour l’été. Là encore, l’idée reçue est tenace, car les UV artificiels sont aussi nocifs que les UV naturels, avec les mêmes conséquences sur le vieillissement de la peau, voire les cancers cutanés. Surtout, les UV naturels provoquent un léger épaississement de la peau, effet que ne produisent pas les UV artificiels qui laissent donc la peau sans défense supplémentaire. Il convient donc de ne pas en abuser.





Source link

Autres articles à lire

Tour de France 2020 : le classement général après la 8e étape

adrien

Coronavirus : le groupe sanguin joue un rôle, selon une nouvelle étude

adrien

Associations, boutiques solidaires, opérations spéciales… comment recycler les jouets avant Noël ?

adrien

Canada : un outil estime l’espérance de vie des personnes fragiles

adrien

«La fille de Madonna voulait acheter mon chien», Jean-Pierre Foucault raconte la venue de la chanteuse dans son émission

adrien

Diversité : «Big Mouth» et «Central Park» changent les doublures vocales de leurs héroïnes de couleur

adrien