heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Cancer du sein : les 5 signes qui doivent vous alerter


Ce jeudi 1er octobre marque le début de la 27ème édition d’«Octobre rose», mois de sensibilisation à la prévention et à la lutte contre le cancer du sein, qui concerne aujourd’hui 1 femme sur 8. Mais plus cette pathologie est détectée tôt, plus les chances de guérison sont importantes. C’est pourquoi il faut être attentif au moindre signe inhabituel.

l’apparition d’une masse

Un des symptômes les plus connus de cette maladie, qui se développe à partir de cellules de la glande mammaire, est l’apparition d’une grosseur dans un sein, en général non douloureuse, souligne l’Institut national du cancer. Celle-ci qui peut être visible et/ou détectable à la palpation. Il est donc conseillé de s’auto-examiner régulièrement. Cette masse est de consistance dure, présente des contours irréguliers, et n’est pas mobile, car elle adhère aux tissus.

Une modification de l’aspect du sein

La formation de petits creux sur le sein, semblables à des fossettes, ainsi qu’une éruption cutanée rougeâtre, potentiellement due au blocage des vaisseaux lymphatiques par les cellules cancéreuses, sont également des symptômes qui doivent alerter. Un cancer du sein peut d’autre part provoquer une modification rapide de la taille du sein et de sa texture (aspect «peau d’orange»). Chez certaines personnes, les mamelons peuvent pointés vers l’intérieur (mamelons inversés).

Des ganglions sous l’aisselle

Autre signe qui doit aussi être pris au sérieux et vous pousser à effectuer un dépistage : la présence de ganglions enflés et durs au niveau des aisselles. En effet, les cellules cancéreuses peuvent s’échapper du sein et se répandre dans l’organisme. Et les ganglions lymphatiques situés sous les aisselles (ganglions axillaires) sont les premiers à être potentiellement touchés. L’examen de ces ganglions au microscope permet d’en savoir davantage sur la propagation du cancer.

Des écoulements mamelonnaires

En cas de cancer du sein, des écoulements mamelonnaires anormaux et spontanés, c’est-à-dire des fuites de liquide d’un ou des deux mamelons, peuvent survenir. S’ils ont lieu en dehors d’une période d’allaitement et qu’il y a des traces de sang, il faut consulter un médecin sans attendre, en sachant que ce n’est pas systématiquement synonyme de cancer du sein. D’autres affections peuvent provoquer ces sécrétions. A noter que s’il y a un écoulement, il est recommandé de ne pas l’auto-entretenir en pressant sur le mamelon.

Nausées, douleurs osseuses…

Si le cancer du sein n’est pas diagnostiqué suffisamment tôt, d’autres signes dits «tardifs» peuvent apparaître, comme des douleurs osseuses et articulaires, des nausées, une perte d’appétit, de poids, des maux de tête, ou encore une détérioration de la vue, qui devient floue. Autres symptômes se manifestant uniquement une fois que le cancer a pris de l’ampleur : des difficultés à respirer ainsi qu’une toux sèche, ou encore un jaunissement de la peau.

Retrouvez toute l’actualité liée à la santé ICI



Source link

Autres articles à lire

Covid-19 : étudiant en architecture, il réalisait des tests de dépistage à Paris

adrien

Prix du gaz, retraites, circulation routière : tout ce qui change au 1er novembre

adrien

Déconfinement : les cinémas et casinos rouvrent ce lundi, les stades le 11 juillet

adrien

les véhicules Crit’Air 4 interdits dès le 1er juin

adrien

Le départ de Gates lié à une liaison extraconjugale

adrien

Lutte contre le terrorisme : la France et le G5 Sahel se réunissent

adrien