heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Cancer : 1.000 à 6.000 morts en plus à cause du Covid


Entre 1.000 et 6.000 Français supplémentaires pourraient mourir du cancer à cause du Covid-19 dans les années à venir. C’est le terrible constat dressé par Unicancer, alors qu’a lieu aujourd’hui la journée mondiale contre cette maladie.

Comme chaque année, cette journée du 4 février est consacrée à la prévention, la lutte et le traitement du cancer. Mais la pandémie de Covid-19 confère à cette lutte de nouveaux enjeux. 

D’abord au niveau de la détection des cas : Jean-Yves Blay, le président d’Unicancer, a signalé la baisse du nombre de nouveaux cas diagnostiqués, de l’ordre de 20 à 50 % en mars et avril dernier. Cela s’est expliqué par la réticence de certains malades du cancer à consulter un médecin par peur du Covid-19, ainsi que par la fermeture de certains cabinets. «Dans beaucoup d’endroits ce printemps, y compris ceux qui n’étaient pas très touchés par le virus, les dépistages se sont arrêtés», a témoigné Catherine Cerisey, patiente guérie du cancer du sein qui reçoit depuis beaucoup de messages de victimes du cancer. 

Retard dans les soins

Même lorsque la maladie est détectée, le Covid-19 continue d’avoir des effets négatifs sur sa prise en charge. «Les malades ont subi d’importants retards de traitements par chimiothérapies et radiothérapies», a expliqué le professeur Franck Griscelli à l’association Vaincre le cancer.

Le cancer étant un facteur supplémentaire de risque face au Covid-19, certaines opérations ont également été reportées pour protéger les patients du coronavirus. Ainsi, selon une enquête réalisée par l’Observatoire sociétal des cancers en novembre 2020, 28 % des personnes interrogées ont rencontré des difficultés d’accès à des soins, et 34 % ont été concernés par le report ou l’annulation d’une consultation médicale. 

Sauf que ces différents phénomènes peuvent avoir des conséquences dramatiques. La ligue contre le cancer a ainsi relayé le témoignage glaçant de cette personne atteinte d’un cancer du poumon gauche : «Rendez-vous pneumologue de mars reporté au 30 juillet. Scanner le 14 septembre, découverte d’un cancer au poumon droit et métastases au poumon gauche. Le scanner a montré que d’autres organes sont maintenant touchés : rein, foie, tête, pancréas». 

Le Covid-19 pourrait donc provoquer, à terme, une surmortalité des personnes malades du cancer. Cette surmortalité s’élève à 13 % en cas de retard d’un mois dans les soins, selon une étude britannique. 

A noter que le cancer tue environ 150.000 personnes chaque année. Les plus répandus étant le cancer de la prostate et le cancer du sein. 

Hier, l’Union européenne a dévoilé un plan de lutte contre le cancer, prévoyant d’engager 4 milliards d’euros pour financer des programmes de prévention, de recherche et de déploiement des traitements, précisément à l’heure où la pandémie de Covid-19 entrave les diagnostics.

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Variant britannique : des symptômes différents pour les malades ?

adrien

Lutte contre le terrorisme : la France et le G5 Sahel se réunissent

adrien

«D’Alésia à Rome» : Napoléon III dans les pas de Jules César à Saint-Germain-en-Laye

adrien

Le déclin des abeilles, une menace pour la sécurité alimentaire mondiale

adrien

Maroc : décès de l’ancien Premier ministre Youssoufi

adrien

Ligue 1 : Le PSG en opération séduction contre Montpellier

adrien