heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Café en grains, capsules… Quel est le meilleur pour la santé ?


Après l’eau, c’est la deuxième boisson la plus bue par les Français. Le café fait bien partie des habitudes alimentaires. La consommation moyenne est de 5,4 kg par an et par habitant. Et dans 70% des cas, il est préparé chez soi, notamment à l’heure du petit déjeuner.

Il est vrai que sa caféine donne un petit coup de fouet bienvenu pour commencer sa journée. Il n’est pas difficile d’en trouver sous toutes ses formes. Mais en grains ou en capsules, qu’y a-t-il de meilleur pour la santé ?

Pour boire du café et rester en bonne santé, il faut commencer par ne pas en abuser. En effet, une consommation excessive peut entraîner de l’hypertension mais aussi des conséquences plus graves comme des risques de cancer de la vessie, du côlon et du rectum. Les nutritionnistes recommandent d’en boire trois tasses maximum par jour.

Cela étant dit, il faut savoir que le café a beaucoup de bienfaits. C’est une source très importante d’antioxydants qui aident à lutter contre le vieillissement prématuré. D’après l’Anses, c’est aussi une mine de vitamine E et B et surtout de nombreux minéraux comme le calcium, le potassium, le magnésium ou encore le manganèse. Enfin, à moins d’ajouter un ou deux morceaux dans sa tasse, le café ne contient pas de sucre.

Il a toutefois un défaut : c’est un aliment très fragile qui supporte mal la lumière. Exposé à l’air libre, le café va s’oxyder et perdre la plupart de ses bienfaits. Pour cette raison, on recommande d’utiliser du café en grains. Sous cette forme, il conserve une protection naturelle contre la lumière et présentera un maximum de bienfaits pour la santé.

A défaut, les capsules sont appréciables pour leur côté pratique. Elles présentent aussi l’avantage de protéger le café moulu de la lumière grâce à un contenant en plastique, en aluminium voire en matière bio dégradable. Ces derniers sont sans risque pour la consommation. Dans une étude datant de 2013, l’Anses a étudié cette nouvelle forme de consommation alors en plein essor.

Elle a conclu, après une série de tests, « que ces nouvelles pratiques ne modifient pas substantiellement les conclusions des évaluations de risque précédentes concernant l’exposition des consommateurs aux contaminants chimiques via le café ». L’Anses met toutefois en garde contre la facilité d’utilisation de ces machines qui pousseraient à boire du café de façon excessive. Car, encore une fois, pour rester en bonne santé, il ne faut pas en abuser.



Source link

Autres articles à lire

Violences policières : ce qu’il faut retenir des annonces de Christophe Castaner

adrien

DIRECT – Coronavirus : record de nouveaux cas en Allemagne depuis avril

adrien

Bayonne : ce que l’on sait de la violente agression du chauffeur de bus

adrien

Que retenir de la conférence de presse de Jean Castex sur la stratégie de vaccination française ?

adrien

Apple : iPad, MacBook, Airpods… qu’attendre de la keynote du 20 avril ?

adrien

Paris : les écologistes veulent l’annulation de l’agrandissement d’une cimenterie Lafarge

adrien