heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Bronchiolite : Symptômes, traitement… Tout savoir sur cette maladie qui inquiète le conseil scientifique


Le Conseil Scientifique dédié à la crise du Covid-19 a prévenu, dans un avis du 5 octobre 2021, que «l’épidémie de bronchiolite pourrait être de grande ampleur compte tenu d’un déficit d’immunité collective acquise significatif pour les enfants nés après mars 2020».

Mesures barrières liées au Covid, confinement, restrictions de voyage… «la circulation du VRS, responsable de la bronchiolite du nourrisson, a été pratiquement nulle depuis mars 2020», rappellent les scientifiques. La situation épidémiologique favorable du SARS-CoV-2, la levée des restrictions sur les transports internationaux, et la réduction de l’utilisation des mesures barrières vont permettre la réapparition de ce virus en France.

Pour rappel, la bronchiolite est la principale cause des admissions des enfants à l’hôpital durant l’hiver. Elle sévit sous forme d’épidémies fréquemment chez les nourrissons de 2 à 8 mois. Chaque année en France, près de 500.000 nourrissons de moins de deux ans sont atteints.

Comment les bébés l’attrapent-ils ?

La bronchiolite est occasionnée par un virus. Il se transmet par la salive, les éternuements, la toux ou les mains. « Une rhinopharyngite de l’enfant ou de l’adulte peut être à l’origine d’une bronchiolite chez un nourrisson présent dans l’entourage», rapporte l’Assurance Maladie. Courante chez les bébés de moins de 6 mois, la maladie provoque une inflammation des parois des bronchioles. Concrètement, cela se traduit par une grave infection des voies respiratoires inférieures chez l’enfant.

Les symptômes qui ne trompent pas

Un rhume ou une montée de fièvre sont le plus souvent les premiers signes d’une bronchiolite. Rapidement survient une toux d’abord sèche suivie d’une gêne respiratoire se traduisant par une respiration sifflante, difficile et/ou rapide. A l’inspiration, on distingue des signes de rétraction intercostale. Il est parfois fréquent d’observer des difficultés à s’alimenter.

Comment la soigner ?

La bronchiolite a beau être une maladie bénigne, il ne faut pour autant pas la prendre la légère. La priorité est de faire boire l’enfant le plus souvent et en petite quantité, de réduire la température de la chambre tout en l’humidifiant. Après avoir pris soin de demander un avis médical, on peut aussi administrer du paracétamol censé faire tomber la fièvre. Parfois, les médecins peuvent prescrire un traitement basé sur le lavage du nez et l’aspiration des sécrétions nasales. Chez les plus jeunes nourrissons, la bronchiolite peut nécessiter une hospitalisation. Les symptômes s’atténuent en quelques jours et l’enfant guérit en 8 à 10 jours, mais une toux résiduelle peut persister une quinzaine de jours avant de disparaître.

La kinésithérapie respiratoire remise en cause

La kinésithérapie respiratoire n’est plus recommandée dans le traitement de la bronchiolite des enfants de moins de 12 mois par la Haute Autorité de Santé depuis novembre 2019. «L’analyse actuelle de la littérature ne permet pas de constater un effet bénéfique», justifie-t-elle. Plusieurs études ont montré que la kiné respiratoire ne réduisait pas le temps d’hospitalisation de nourrissons atteints de bronchiolite. Et de rappeler que «cette méthode de soins ne s’est développée en pratique libérale essentiellement qu’en Belgique et en France, ce qui rend difficile la comparaison à l’international».

La kiné est désormais contre-indiquée pour soigner la bronchiolite chez les nourrissons.

Pour les syndicats de kinésithérapeutes, leur prise en charge «va bien plus loin que le simple drainage bronchique». «Le kinésithérapeute ausculte, évalue et réoriente le bébé vers les urgences ou le médecin traitant au besoin. Il rassure et accompagne les parents. C’est un acteur-clé de l’éducation à la santé» ont-ils rappelé dans un communiqué. Sans oublier que «la mise en place de réseaux de kinésithérapeutes dès les années 2000 a permis de réduire de manière significative le recours aux urgences».



Source link

Autres articles à lire

Couvre-feu : les réactions après les annonces d’Emmanuel Macron

adrien

Tours Duo, les dernières géantes de Paris ?

adrien

Gaz, vélo, cookies internet… Ce qui change le 1er avril

adrien

Mort de Bertrand-Kamal : le déchirant hommage d’Hadja après les obsèques de son co-équipier dans Koh-Lanta

adrien

Paris : qu’est-ce que la «zone apaisée» imaginée par la municipalité dans l’hyper-centre ?

adrien

DIRECT – Coronavirus : 7 nouveaux départements classés en «zone de circulation active»

adrien