heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Brexit : quatre ans après, les Britanniques auraient choisi de rester dans l’Union européenne


«Leave» ou «Remain» ? Selon une nouvelle étude, les Britanniques sont aujourd’hui en majorité favorable au maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne. Lors du référendum de juin 2016, ils avaient voté à 51,9% pour le Brexit.

Selon la European Social Survey, qui effectue cette étude tous les deux ans, et dont les conclusions sont publiées par CNN, 56,8% des sondés auraient aujourd’hui voté pour rester dans l’Union européenne (UE). Un chiffre en progression par rapport à la dernière version de l’étude qui date de 2018, où ils n’étaient que 49,9% Pour la première fois depuis le référendum de 2016 donc, les Britanniques sont davantage en faveur du maintien dans l’UE que du Brexit. 34,9% des sondés auraient voté pour le Brexit, et 8,3% se seraient abstenus. 

Les chercheurs se sont également intéressés à la perception d’autres pays européens quant à l’adhésion à l’UE. D’après les résultats de leurs recherches, les pays les moins europhiles seraient la Suisse (seuls 11,2% auraient voté pour l’adhésion à l’UE lors d’un référendum), la Norvège (21,5) et le Royaume-Uni (56,8%). À noter que la Suisse et la Norvège ne font pas partie de l’UE,  mais sont membres de l’Association européenne de libre-échange, et la Suisse appartient aussi à l’espace Schengen. À l’inverse, les pays qui souhaitent le plus rester dans l’UE sont l’Irlande (89,1%), la Belgique (88,9%) et l’Espagne (88,8%)

72% des Français veulent y rester

Les Français seraient quant à eu 72% à souhaiter rester dans l’Union européenne, et 16,6% à vouloir la quitter. Sur les 19 pays qui ont participé à l’étude en 2018 et à cette dernière version en 2020, les experts remarquent que le taux d’avis favorable sur l’UE a augmenté.

«Ces dernières années, on s’est bien rendu compte que l’Europe n’était pas figée. Durant les dernières élections européennes, on a vu beaucoup de partis qui ont soutenu la réforme de l’UE se faire élire au parlement européen, ce qui veut dire, je pense, que les citoyens européens sont de plus en plus positifs quant à la capacité de l’Europe de changer avec le temps», déclare à CNN Georgina Wright, experte de l’Union européenne du think tank Institute for Government.

Les négociations entre l’UE, représentée par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, et le Royaume-Uni du Premier ministre Boris Johnson doivent durer 10 mois, jusqu'au 31 décembre 2020.

Les négociations sur le Brexit avaient été interrompues à cause de la pandémie de coronavirus, mais ont repris depuis le 5 juin dernier. Les discutions vont être prolongées au-delà du 30 juin, qui était une date butoir. L’Union européenne et le Royaume-Uni doivent encore trouver un terrain d’entente sur plusieurs points de blocage, dont la pêche ou la coopération policière et judiciaires entre les deux camps. La période de transition s’achèvera le 31 décembre prochain.

Retrouvez toute l’actualité sur le Brexit ICI



Source link

Autres articles à lire

Funérailles du prince Philip : quel membre de la famille royale s’est glissé entre William et Harry pendant la procession ?

adrien

Coronavirus : des souches mutantes ont infecté 200 personnes au Danemark

adrien

DIRECT – Coronavirus : des cas du variant britannique détectés en Corée du Sud

adrien

«Lou ! » de Julien Neel revient pour une saison 2 dans une version plus adulte

adrien

Paris : voici où seront les 1.000 logements bientôt à vendre 5.000 euros du m2

adrien

L’humoriste Camille Chamoux prend «Le temps de vivre» avec succès sur scène

adrien