heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Brésil : des opposants à Jair Bolsonaro déguisés en crocodile pour se faire vacciner (photos)


Pour se moquer de déclarations anti-vaccins de Jair Bolsonaro et dénoncer sa gestion de la crise du Covid-19, certains Brésiliens, opposants au président covidosceptique, viennent déguisés en crocodile au moment de leur vaccination.

Aucune référence à la théorie complotiste des reptiliens là-dedans, mais une manière de tourner en ridicule les propos de Jair Bolsonaro sur le vaccin anti-Covid de Pfizer, tenus en décembre dernier. «Dans le contrat de Pfizer, c’est très clair : « Nous ne sommes pas responsables de quelconques effets secondaires ». Si tu te transformes en crocodile, c’est ton problème», avait lancé le dirigeant d’extrême droite lors d’un discours à Porto Seguro, dans le nord-est du Brésil. Récemment, il est revenu sur ces déclarations, expliquant qu’il s’agissait d’une «hyperbole».

A l’époque, Jair Bolsonaro avait également évoqué le risque supposé qu’une femme vaccinée «commence à avoir de la barbe qui pousse» ou qu’un homme «commence à parler avec une voix efféminée» après l’injection.

En réponse à ces allégations extravagantes, basées sur aucune preuve scientifique, des opposants au président ont été vus déguisés en crocodiles – ou d’autres reptiles – pour se faire vacciner, rapportent les médias brésiliens. Ces scènes ont souvent été prises en photo ou filmées avant d’être partagées sur les réseaux sociaux.

Colère contre Jair Bolsonaro

L’une d’elles est devenue particulièrement virale. Un Brésilien de 29 ans, Klinger Duarte Rodrigues, a reçu sa première dose de vaccin AstraZeneca déguisé en une espèce d’anaconda d’Amérique du Sud. Il est arrivé au centre de vaccination avec une pancarte sur lequel était inscrit «Vive la science, vive le système de santé», et une autre où il était écrit «Bolsonaro dehors». La vidéo, partagée sur TikTok la semaine dernière, a cumulé 6,6 millions de vues.

##humor ##fypシ ##vacina ##imunizada ##vacinasim

 

♬ som original – Klinger_rodrigues

Venir costumé à sa vaccination est également un moyen pour ces Brésiliens, au-delà de se moquer de Jair Bolsonaro, de faire part de leur colère quant à la façon dont leur président a géré la crise sanitaire : minimisation de la gravité du virus, comparé à une «grippette», remise en question de l’utilité du masque et de l’efficacité des vaccins, refus du confinement, ou encore éloge de traitements controversés, tels que l’hydroxychloroquine. Résultat, le deuxième pire bilan humain de la planète (derrière les Etats-Unis), avec près de 550.000 victimes du Covid-19.

Les vidéos de Jair Bolsonaro ont été supprimées par YouTube sur la base de sa politique de désinformation sur le Covid-19, élaborée en avril.

De nouvelles manifestations réclamant la destitution de l’ancien capitaine de l’armée brésilienne ont été organisées dans tout le pays samedi, pour le quatrième week-end consécutif, rassemblant des dizaines de milliers de Brésiliens.





Source link

Autres articles à lire

Black Lives Matter : d’où vient le «kneeling», le fait de mettre son genou à terre

adrien

Rudy Gobert : «Quand on est sur le terrain, ou oublie ce qu’il y a autour»

adrien

Le Châtelet s’installe hors les murs et investit la place du Châtelet un dimanche par mois

adrien

Explosion de la rue de Trévise : l’accord-cadre d’indemnisation des victimes en passe d »être signé ?

adrien

«Je ne laisserai plus personne m’abuser», affirme Billie Eilish

adrien

100 livres | CNEWS

adrien