heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Blanche Gardin s’offre une soirée spéciale ce mercredi sur Canal+

Notez cet article


Canal+ consacrera une soirée spéciale à Blanche Gardin ce mercredi soir, avec la diffusion de deux spectacles de l’humoriste, dont son premier, totalement inédit à l’écran.

A 21h, les téléspectateurs auront rendez-vous avec «Bonne nuit Blanche», le dernier « seule en scène » en date de la comédienne, qui lui a valu un second Molière de l’humour en 2019, après celui remporté en 2018 pour son précédent opus «Je parle toute seule».

Puis à 22h45, «Il faut que je parle», son tout premier « seule en scène », totalement inédit et jamais filmé. Un petit bijou d’humour corrosif à souhait mis en images par Fabcaro, dont le trait sobre tranche génialement avec le côté trash des propos. Ceux d’une femme bientôt quarantenaire en dépression, qui n’a pas d’enfants et qui s’en réjouit. Une femme de 38 ans qui commence à avoir peur de la mort, et se demande si elle ne devrait pas commencer à croire en Dieu, surtout depuis qu’elle a vu sa grand-mère mourir comme un gecko désséché sur son lit d’hôpital…

Le premier stand up animé

Tous les sujets grinçants y passent, à commencer par l’Islam, au lendemain des attentats de 2015 : « une belle religion, c’est comme la colonisation, y’a des bons côtés », le sexe et ses détails sordides, ou encore les déviances de son ami pédophile… Un florilège d’humour noir qui vient titiller l’esprit frondeur des fans de Desproges, et arracher des larmes de rire à tous ceux qui ont un jour touché le fond. L’antithèse du «je vais bien tout va bien» de Dany Boon, elle va mal, tout va mal et rien n’ira jamais mieux. Partant de ce constat désenchanté rempli de cynisme, tout est un bon prétexte pour nous faire rire, même le pire.

Fan de l’auteur de bandes dessinées Fabcaro, Blanche lui a demandé de la dessiner sur scène afin de pouvoir utiliser l’enregistrement sonore du spectacle, et de créer ainsi le premier stand up animé. Spécialiste de l’asurde et de l’humour corrosif lui aussi, le scénariste et dessinateur a notamment signé le roman à l’hilarante mélancolie «Le Discours» (qui sera bientôt porté sur grand écran), mais aussi des BD formidablement drôles comme «Moins qu’hier (plus que demain)» (adapté en série par Canal+), «Zaï, Zaï, Zaï Zaï» (Grand prix de la la critique ACBD 2016 bientôt adapté au cinéma aussi), la parodie loufoque de roman-photos et à l’eau de rose type Harlequin «Si l’amour c’était aimer», ou encore le formidable «Formica», «une tragédie en trois actes» sur comment les repas de famille peuvent rapidement glisser vers l’horreur. 

A noter que les deux spectacles de Blanche Gardin sont aussi à retrouver sur MyCanal.

Retrouvez toute l’actualité de la télévision ICI.





Source link

Related posts

Marisol Nichols (Riverdale) : sa double vie de traqueuse de prédateurs sexuels pour le F.B.I. bientôt adaptée en série

adrien

Terrasses : 5 spots éphémères où boire un verre cet été à Paris

adrien

Coronavirus : où en est la pandémie dans le monde ?

adrien