heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Black Lives Matter : d’où vient le «kneeling», le fait de mettre son genou à terre


Policiers, manifestants, politiques, sportifs… Beaucoup ont pris la décision de mettre un genou à terre pour signifier leur soutien à la lutte contre les violences policières subies par les Noirs aux Etats-Unis et dans le monde. Devenu symbole, notamment au sein du mouvement Black Lives Matter, le «kneeling» est né il y a quelques années seulement.

Tout commence en août 2016, lors d’un match de football américain qui n’avait rien de spécial à proprement parler. Comme le veut la tradition, l’hymne des Etats-Unis et jouer, et les joueurs se lèvent pendant ce moment solennel…. sauf un : Colin Kaepernick, quarterback des 49ers de San Francisco. La star de l’équipe, que tout le monde voit alors comme un futur très grand joueur de son sport, reste assis sur sa chaise dans le fond. 

Mais une caméra le repère, et la polémique enfle presque tout de suite. Le drapeau et l’hymne sont très importants aux yeux des Américains pendant les rencontres sportives, car elle est devenue un symbole de patriotisme au cours de la Première Guerre mondiale. À tel point que la NFL décide de rendre l’hymne obligatoire avant les matchs, une décision qui sera suivie par l’ensemble des sports assez rapidement. 

Une polémique nationale

Quand Colin Kaepernick décide de ne pas se lever, beaucoup estiment alors qu’il manque de respect aux soldats américains. Le joueur expliquera après le match qu’il s’est assis en raison des violences policières, et que la situation doit changer pour les minorités dans le pays. Cela ne suffit pas à calmer les tensions, ce qui ne l’empêche pas de continuer. 

C’est sa rencontre avec un ancien soldat qui lui fera prendre la décision de ne pas rester assis, et de s’agenouiller. Les deux hommes, après que le béret vert ait envoyé une lettre expliquant pourquoi il n’était pas d’accord, ont débattu en privé du geste de Kaepernick. L’ancien soldat lui propose alors de s’agenouiller, car cela rappellera les vétérans de l’armée qui posent un genou à terre devant les tombes de leurs compagnons de guerre. Le footballeur accepte, et ne jouera plus un match sans prendre cette pose pendant l’hymne. 

Sa décision n’a pas calmé les esprits. Des vidéos de personnes brulant son maillot ont émaillé les réseaux sociaux, et il a même été insulté par Donald Trump lors d’un meeting. Après avoir rompu son contrat, il n’a plus jamais trouvé d’équipe l’acceptant en NFL à cause de ses opinions. Mais pour autant, son geste a été vu dans le monde entier, et son courage a été salué par tous les militants pour l’égalité. Beaucoup ont alors répliqué le geste, et continuent de le faire aujourd’hui, pour protester de manière claire et pacifique à la fois. 

Des maillots et tee-shirts avec le nom de Colin Kaepernick sont portés par certains manifestants, lors des protestations contre la mort de George Floyd aux Etats-Unis.

Le 6 juin, la NFL a pris la parole pour déclarer qu’ils avaient eu tort de s’en prendre à ceux qui, comme Colin Kaepernick, avaient pris la décision de poser un genou à terre pendant l’hymne. Malgré les remontrances de Donald Trump, qui s’est une nouvelle fois opposée à ce geste sur Twitter, il se pourrait bien que lors de la reprise des sports aux Etats-Unis, un grand nombre de joueurs imitent l’ancien quaterback de San Francisco. Et qui sait, peut-être qu’à 32 ans, l’auteur du geste retrouvera lui-même les terrains, 4 ans après les avoir quitté. 

Retrouvez toute l’actualité sur les Etats-Unis ICI





Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : le bilan en France jour après jour

adrien

Ligue des champions : Sans ses stars, le PSG en danger à Leipzig ?

adrien

JO de Tokyo : les basketteurs français veulent chasser le spectre de Sydney 2000 face aux Etats-Unis

adrien

les retards s’accumulent, le nouveau calendrier dévoilé

adrien

Arrestation polémique d’une infirmière : que sait-on de l’affaire ?

adrien

Les acteurs azuréens du spectacle savourent l’annonce du retour des événements en plein air 

adrien