heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Barcelone : De pire en pire pour Antoine Griezmann, enfoncé par la presse espagnole


Son passage en Bleu ne lui a pas permis de retrouver des couleurs à Barcelone. Buteur avec l’équipe de France, mercredi, en Croatie (1-2), Antoine Griezmann est encore passé à travers son match, samedi, lors de la défaite du Barça sur la pelouse de Getafe en Liga (1-0). Et la presse espagnole ne s’est pas privée de critiquer sévèrement le champion du monde.

Pour ce rendez-vous, Ronald Koeman avait pourtant positionné le natif de Mâcon en faux numéro 9. Un poste plus axial qu’il réclamait depuis plusieurs semaines, alors qu’il était cantonné dans le couloir droit depuis le début de la saison. Mais ce repositionnement n’a pas eu l’effet escompté. Loin de là.

L’international français a été très peu pesé sur le front de l’attaque avec un seul tir à mettre à son actif. Lancé par Pedri à la demi-heure de jeu, il s’est retrouvé seul devant le gardien adverse. Mais sa frappe du pied droit a été beaucoup trop enlevée. Une occasion complétement gâchée qui ne va pas arranger sa situation.

Déçu par son rendement, l’entraîneur catalan a décidé de le faire sortir à dix minutes du coup de sifflet final au terme d’une nouvelle prestation décevante qui a fait la Une de plusieurs journaux ibériques.

A commencer par celle de Sport, qui a jugé Antoine Griezmann «indéfendable». «Koeman lui a donné le faux 9 qu’il demandait, mais il est à peine intervenu dans le match et quand il l’a fait, c’était pour rater une occasion nette. On ne discute pas son envie, mais loin de résoudre le problème, il l’aggrave», estime le quotidien.

Mundo Deportivo s’en également pris au Français mais aussi à son compatriote Ousmane Dembélé, tout aussi décevant alors qu’il était titulaire pour la première fois depuis près d’un an. «Le tandem français avait revendiqué un rôle que Koeman leur a donné mais ils n’en ont pas profité. Les deux attaquants français qui devaient être le futur du Barça se demandent maintenant s’ils doivent être dans la formation de départ ou sur le banc. À Getafe, aucun d’eux n’a été à la hauteur de la tâche.»

Et de charger davantage «Grizi». «Koeman l’a placé comme un faux 9, avec plus de liberté de mouvement, sans être ancré dans le couloir. Griezmann a été une fois de plus brouillon et imprécis».

De son côté, AS a vu dans le match de Griezmann «une photographie de son séjour au Barça. Flou, insignifiant et pire encore, avec des échecs préjudiciables. Son crédit s’épuise». Un avis partagé par Sport.

«Sa chance est intervenue à la 30e minute, mais il a manqué ce qu’un attaquant du Barça n’a pas le droit de manquer. (…) Il n’a pas donné l’image du grand footballeur qu’il prétend être. On ne peut pas juger la carrière d’un joueur sur un ballon qui ne finit pas au fond des filets, mais les opportunités de Griezmann s’épuisent et son rêve de réussir au Barça semble s’éloigner un peu plus.» Au point d’imaginer un départ dès cet hiver ?

Retrouvez toute l’actualité du football ICI





Source link

Autres articles à lire

StopCovid : voici comment l’appli va marcher

adrien

Coronavirus : les 5 infos essentielles de ce lundi 25 mai

adrien

Eric Dupond-Moretti attendu devant la CJR ce 16 juillet

adrien

La recette du canard en 3 façons

adrien

Tour de France 2020 : Une Grande Boucle pas comme les autres ?

adrien

La recette de l’avocado toast de Ferrandi

adrien