heureux-qui.com
Fil Info

Barack Obama aux côtés de Joe Biden pour les derniers jours de campagne

Notez cet article


Biden-Trump ou Obama-Trump ? La question pourrait presque se poser à moins d’une semaine de la fermeture des bureaux de vote aux Etats-Unis. L’ancien président américain enchaîne les discours de campagne pour soutenir son ami Joe Biden, et en profite pour attaquer violemment Donald Trump.

Ce 31 octobre, il sera par exemple dans l’Etat clé du Michigan pour un meeting attendu. Barack Obama est en effet toujours aussi apprécié aux Etats-Unis si l’on en croit sa courbe de popularité, et il possède une qualité que n’a pas Joe Biden : il suscite l’enthousiasme des votants. Des sondages récents de YouGov montrent en effet qu’une courte majorité des électeurs démocrates voteront avant tout contre Donald Trump, alors que le républicain possède une base bien plus admirative de sa personne.

Sur la forme, l’impact de Barack Obama dans un meeting est non négligeable. Ses discours sont plus facilement repris dans les médias et sur les réseaux sociaux, ses phrases font mouches et son charisme est clairement supérieur à celui d’un Joe Biden plus tranquille, même s’il sait être agressif par moments. 

Un risque pour Joe Biden

De plus, l’inimitié qui existe entre Donald Trump et Barack Obama rend les attaques entre les deux inhabituelles. En effet, il est très rare qu’un ancien président soit aussi vocal dans une campagne en cours, et surtout aussi critique vis-à-vis de l’un de ses successeurs. Le pensionnaire actuel de la Maison Blanche le lui rend bien, en poursuivant ses piques sur les réseaux sociaux à l’attention de son prédécesseur. 

Pourtant, lorsque l’on remonte quelques mois en arrière, il y avait un temps où la parole de Barack Obama se faisait attendre. Jamais, pendant la primaire démocrate, il n’a pris la parole pour soutenir son ancien vice-président, malgré les difficultés de celui-ci face aux plus progressistes des candidats comme Bernie Sanders ou Elizabeth Warren. Il faudra attendre le 14 avril pour que celui-ci délivre un discours sur ses réseaux sociaux, soit plusieurs jours après que Joe Biden soit assuré d’obtenir l’investiture démocrate et une semaine après le retrait de Bernie Sanders. 

Barack Obama réagissait aux déclarations de Donald Trump, qui avait regretté que les médias parlent autant du coronavirus.

Mais si Barack Obama est aussi apprécié chez les démocrates, il est la cible d’une haine féroce de la part d’une bonne partie des républicains. L’avoir à ses côtés de manière si présente pourrait démotiver certains modérés à soutenir Joe Biden alors qu’ils hésitent à voter pour Donald Trump. Mais au vu de la présence imposante du 44e président des Etats-Unis ces derniers jours, il semblerait que les démocrates soient prêts à prendre ce risque. 

Retrouvez toute l’actualité de la présidentielle américaine ICI



Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : les santonniers de PACA en difficulté financière

adrien

Le corps d’un migrant de 16 ans découvert sur une plage de Sangatte

adrien

Quels sont les meilleurs smartphones en 2020 ?

adrien

Ce qu’il faut retenir de la première interview du nouveau Premier ministre Jean Castex

adrien

The Boys : qui est Soldier Boy, le personnage qui fera son apparition dans la saison 3 ? (SPOILERS)

adrien

Ce que l’on sait de Derek Chauvin, le policier incriminé dans la mort de George Floyd

adrien