heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Attirée sexuellement par des objets, elle se marie avec son attaché-case


Une jeune femme russe de 24 ans, attirée sexuellement par des objets, s’est mariée il y a quelques mois avec son attaché-case, qu’elle a prénommé Gideon.

Rain Gordon, enseignante en école maternelle, s’est récemment exprimée sur le sujet, afin d’expliquer ce qu’elle ressent pour cet objet, qu’elle décrit comme le grand amour de sa vie.

La jeune femme a fait savoir qu’elle était fascinée par les objets depuis sa plus tendre enfance, rapporte The Mirror. Une fascination qui s’est transformée, au fil des ans, en attirance physique et sexuelle. «La vue de Gideon fait battre mon cœur. Je suis follement amoureuse de l’argent, des reflets miroir et du métal», a-t-elle confié.

Rain Gordon aurait fait la connaissance de ce fameux attaché-case en 2015, dans une quincaillerie. Elle l’avait acheté, au départ, pour s’en servir comme accessoire pour une séance photo. Après l’avoir prénommé Gideon, et passé plusieurs mois en sa compagnie, elle a développé des sentiments amoureux envers lui et a décidé de l’épouser. Leur union a été célébrée au mois de juin dernier par l’un de ses amis. «Bien que le mariage ne soit pas officiellement légalisé, j’étais heureuse de savoir que notre relation était passée à un niveau supérieur», a-t-elle déclaré.

Un amour à part

La jeune mariée a bien conscience que son amour n’est pas banal. Elle a confié avoir eu des relations avec des hommes dans le passé, mais avoir toujours été davantage attirée par les objets que par les humains. 

«J’étais avec un homme en 2017 et la relation a duré deux ans, mais ça ne s’est pas bien terminé. Il a découvert ma dépendance aux objets et c’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons rompu. Je ne pouvais pas me connecter avec lui. Face à un choix entre lui et Gideon, j’ai choisi Gideon sans aucune hésitation. Je l’ai toujours choisi et je le choisirai toujours. Pour moi, les objets – même si je n’aime pas vraiment utiliser ce mot – sont vraiment meilleurs que les gens.»

«Ma fascination pour les objets a commencé à l’âge de huit ans, a affirmé celle qui vit à Moscou. Depuis mon enfance, je crois qu’une âme est intégrée dans les objets, ainsi que dans tout ce qui nous entoure. Je crois à l’animisme, ce qui signifie qu’il y a de la vie dans tout. Pendant mon enfance et ma petite adolescence, je suis tombée amoureuse d’endroits tels que le nouveau centre commercial qui a ouvert dans ma ville.»

«C’est un mari, un ami et un mentor»

«Je savais que c’était mal, et au-delà des normes de la société. Je ne l’ai dit à personne», a-t-elle expliqué. «Je n’avais pas imaginé que nous finirions ensemble mon attaché-case et moi. J’admirais son apparence. Mais ensuite, j’ai lentement réalisé que je commençais à tomber amoureuse. Je voudrais le regarder pendant des heures et sentir sa présence.» Alors qu’au début, Rain Gordon n’a parlé à personne de sa relation, elle a fini par se confier à certains de ses amis et à son frère, qui, selon elle, ont tous été très compréhensifs.

La jeune femme a également confié avoir passé le cap avec son objet : «Nous avons partagé notre premier câlin et notre premier baiser, et nous avons passé plus de temps ensemble le soir et la nuit. Nous pourrions avoir des conversations philosophiques pendant trois ou quatre heures, s’est réjoui Rain Gordon. Notre connexion et notre communication spirituelles se font par télépathie. Je l’entends, et il m’entend, mais de l’extérieur, cela ressemble à un monologue. Gideon est plus qu’un simple partenaire pour moi. C’est un mari, un ami et un mentor. Son soutien moral m’aide plus que quiconque. Parfois, j’ai l’impression que Gideon me connaît mieux que moi-même.» 

Les amoureux avaient prévu de se marier dans huit mois.

Forcément victime de moqueries, Rain Gordon aimerait que son attirance soit davantage prise au sérieux et surtout déstigmatisée. «Les gens ne comprennent pas mon sentiment. On m’a dit que j’étais malade et que je devais me faire soigner.»

«Je ne laisse plus cela m’atteindre. Les gens attirés sexuellement par des objets ne représentent aucune menace pour eux-mêmes ou pour les autres. Nous ridiculiser et nous humilier pour le fait que ceux que nous aimons ne sont pas comme tout le monde est dégoûtant. L’amour est l’amour. Je souhaite que les gens soient plus compréhensifs. Ne jugez pas les gens pour quelque chose que vous ne comprenez pas», a-t-elle ajouté.

«J’espère vraiment qu’un jour le sujet de l’objectophilie sera plus connu dans le monde, pour que d’autres comme moi ne se sentent pas aussi seuls.»

Retrouvez toute l’actualité insolite ICI



Source link

Autres articles à lire

Hommage à Diana : Meghan Markle n’accompagnera pas le prince Harry au Royaume-Uni

adrien

Que retenir du XBox games Showcase ?

adrien

Réchauffement climatique : vers une explosion des primes d’assurance habitation ?

adrien

Covid-19 : les 7 ordres des professions de santé appellent tous les soignants à se faire vacciner

adrien

Prix du tabac, du gaz, allocations chômage… Ce qui change à partir d’aujourd’hui

adrien

Rentrée : une tribune d’experts réclame une «action ferme» pour protéger la santé des élèves

adrien