heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Attention, 450 applis mobiles (certaines françaises) vous espionnent à votre insu


Elles ont été téléchargées plus de 1,7 milliard de fois dans le monde et notamment en France. Une étude menée par ExpressVPN dénonce 450 applis mobiles qui espionnent à leur insu les mobinautes qui les ont téléchargés.

Publié ce jeudi 28 janvier, Journée de la protection des données, ce document met en garde les utilisateurs. Des applis qui voguent souvent sur le succès d’autres applications officielles et plus «propres», en copiant parfois leurs nom à une lettre près et leur logo. «Des trackers de localisation apparaissent dans 42 applications de messagerie ayant été téléchargées au total 187 millions de fois, notamment des applications qui usurpent l’identité de marques très utilisées comme Telegram, Messenger ou encore WeChat, en copiant leur design, leur logo voire même leurs noms», prévient ExpressVPN.

Des traqueurs interdits toujours utilisés

L’entreprise, experte en matière de sécurité informatique, pointe notamment du doigt plusieurs acteurs français, peu responsables ou parfois déjà concernés par certains scandales. Ainsi, l’appli française Fidme revendique avoir plus de 4 millions d’utilisateurs et propose des cartes de fidélités dématérialisées dans le pays. Problème, elle ne respecterait pas certains engagements en matière de protection de la vie privée. Des traqueurs liés à Predicio, «une entreprise française impliquée dans de nombreux scandales concernant les données privées d’utilisateurs par le passé, ont été trouvés dans 27 nouvelles applications. Parmi celles-ci, la majorité concerne des applications ciblant des musulmans, ou encore 4Shared, une application de partage de fichiers», explique ExpressVPN.

Parallèlement, l’étude (disponible ici) dénonce la place encore très présente de la solution X-Mode dont les algorithmes se retrouvent dans applications téléchargées plus d’1 milliard de fois dans le monde. «Ces applications sont utilisées à travers le monde et vont de la santé, à la météo, à des jeux ou encore des filtres de photos et de maquillage. Et malgré son interdiction, seules 10 % de ces applications ont été retirées de Google Play», déplore Express VPN qui rappelle que la solution X-Mode a pourtant été officiellement interdite par Apple et Google. Un point étonnant puisque X-Mode se retrouve également dans l’appli de chat vidéo Tango, qui revendique 200 millions d’utilisateurs.

Des applis de rencontre douteuses

L’enquête avance également les nombreuses applications qui cherchent à connaître les opinions religieuses et les orientations sexuelles de leurs utilisateurs. «L’une des choses les plus surprenantes de nos observations concerne le nombre d’applications de réseaux sociaux et de rencontres qui ciblent différents types de groupes démographiques. Quels que soient votre parcours, vos préférences sexuelles ou en matière de rencontres, il existe une application prête à vous espionner», analyse Sean O’Brien, à la tête du Digital Security Lab d’ExpressVPN. Dans ce registre, des applications de rencontre sont notamment pointées du doigt comme «Black Dating, Femme, Asian Mingle, voire des forums tels que Tapatalk», explique ce document.

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

DIRECT – Coronavirus : 400.000 cas supplémentaires en 24h en Inde, qui ouvre la vaccination à tous

adrien

DIRECT – Coronavirus : les mesures de restrictions étendues en Corée du Sud

adrien

Ligue 1 : Lille bientôt vendu par Gerard Lopez ?

adrien

Comment protéger votre identité et votre réputation en ligne

adrien

Marlène Harnois, médaillée olympique de taekwondo : «Promouvoir l’égalité des genres par le sport»

adrien

Ces 6 aliments à ne surtout pas manger crus

adrien