heureux-qui.com
Fil Info

Attaque au couteau à Nice : le procureur antiterroriste retrace le parcours de l’assaillant

Notez cet article


Douze heures après l’attentat qui a fait trois morts dans la Basilique Notre-Dame de Nice, le Procureur de la République antiterroriste Jean-François Ricard a tenu, ce jeudi soir, une conférence de presse pour évoquer les développements de l’enquête.

Le magistrat a retracé, minute par minute, le parcours meurtrier de Brahim A., l’auteur de l’attaque à l’arme blanche. Il s’agit d’un Tunisien de 21 ans, arrivé en Europe via l’île de Lampedusa en Italie, qui était inconnu du fichier national des empreintes digitales et des services de renseignement.

Il était 6h47, lorsque les caméras de vidéosurveillance ont filmé, pour la première fois Brahim A.. Il venait d’arriver en gare de Nice. Rapidement, il modifie sa tenue vestimentaire, en retournant son manteau et en changeant de chaussures. Il se rend ensuite à pieds, en direction de la basilique.

À 8h29, l’individu entre à l’intérieur de l’église Notre Dame. Il y restera quasiment une demie-heure. Trente minutes durant lesquelles, il assassinera deux personnes. «Il s’agit d’une femme de 60 ans victime d’un égorgement profond de l’ordre de la décapitation et du sacristain (Vincent Loquès, 55 ans) qui a été victime d’une importante plaie à la gorge», détaille Jean-François Ricard.

À 8h54, une femme parvient à s’enfuir de la basilique en empruntant une sortie située sur le côté gauche de l’édifice. Gravement blessée par le terroriste, cette personne de 44 ans se réfugie dans un restaurant de la rue d’Italie. Elle décèdera quelques minutes plus tard des suites de ses blessures.

À 8h57 une équipe de quatre fonctionnaires de la police municipale (prévenus par un signalement) intervient en empruntant la même porte. Ils cheminent dans un couloir puis tombent nez à nez avec le terroriste qui avance vers eux, menaçant, en criant «Allah Ahbar». Les policiers tentent de le neutraliser avec un pistolet électrique puis ouvrent le feu avec leurs armes de service. «Quatorze étuis de munitions ont été retrouvés sur place par les enquêteurs», explique le Procureur national antiterroriste.

Blessé, l’assaillant a été transporté dans un service d’urgences du CHU de Nice où il a été opéré. Son pronostic vital est toujours engagé, ce soir.

Parmi les effets personnels du terroriste, on retrouvera le couteau de 30cm (dont 17cm de lame) qui a servi à perpétrer l’attaque ainsi que deux autres couteaux non utilisés, un coran et deux téléphones.

Retrouvez toute l’actualité nationale ICI



Source link

Autres articles à lire

Financement libyen : Ziad Takieddine retire ses accusations contre Nicolas Sarkozy

adrien

Interpellés pour violences, 4 jeunes portent plainte contre les policiers

adrien

La Chine lance une sonde vers Mars

adrien

Mort de George Floyd: de Sydney à Londres, de multiples rassemblements indignés

adrien

Parkinson : ces 5 signes qui alertent sur l’arrivée de la maladie

adrien

Inondations : qu’est-ce que le plan Orsec ?

adrien