heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Attaque à Vienne : au moins 3 morts, un assaillant recherché


L’attaque terroriste survenue lundi soir en plein centre de Vienne a fait trois morts, ainsi qu’un assaillant, selon les autorités autrichiennes. Un autre suspect est recherché.

Six différents lieux ont été visés et plusieurs personnes ont été blessées notamment à proximité d’une synagogue. Trois personnes sont décédées, deux hommes et une femme. 

Un assaillant en fuite

Le nombre exact d’assaillants n’est pas encore connu mais «au moins un suspect se trouve en fuite», selon le ministre autrichien de l’Intérieur, Karl Nehammer.

Un autre terroriste, tué par la police lundi soir, était un sympathisant de Daesh. «C’est une personne radicalisée qui se sentait proche» du groupe terroriste, a précisé le ministre. «Lourdement armé», il était équipé d’un fusil d’assaut et d’une ceinture d’explosifs qui s’est révélée factice

La police tchèque a indiqué avoir lancé des contrôles à la frontière avec l’Autriche. « La police mène des contrôles des véhicules et des passagers aux postes frontière avec l’Autriche, une mesure préventive à la suite de l’attaque terroriste à Vienne », a indiqué la police tchèque sur Twitter.

Les tirs ont éclaté en début de soirée, à quelques heures de l’entrée en vigueur du reconfinement. Le drame s’est déroulé en plein coeur de la capitale autrichienne, près d’une importante synagogue et de l’Opéra. «A ce stade, il n’est pas possible de dire si la synagogue» était la cible des tireurs, a déclaré Oskar Deutsch, le président de la communauté israélite de Vienne (IKG). 

Interrogé sur une chaîne de télévision, un témoin raconte avoir vu «courir une personne avec une arme automatique, qui tirait sauvagement». Un échange de tirs nourri a suivi l’arrivée de la police sur les lieux. Une autre personne ayant assisté à la scène fait état «d’au moins 50 coups de feu».

Des policiers et des soldats ont été mobilisés pour protéger les bâtiments importants de la capitale, et les enfants ont été dispensés d’école ce mardi. «Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et nous combattrons ces attaques avec tous nos moyens», a affirmé le chancelier Sebastian Kurz.

L’attentat a suscité de nombreuses condamnations à travers le monde, à commencer par le président Emmanuel Macron.

«Ces attaques du mal contre des innocents doivent s’arrêter», a de son côté souligné le président américain Donald Trump. «Les Etats-Unis se tiennent aux côté de l’Autriche, de la France, et de l’Europe toute entière dans le combat contre les terroristes, dont les terroristes islamiques radicaux», a-t-il dit.

Retrouvez toute l’actualité internationale ICI





Source link

Autres articles à lire

Le Conseil Constitutionnel censure le texte sur la diffusion d’images des policiers

adrien

Top chef : ce qui attend les candidats ce soir

adrien

Polémique après la publication d’un édito anti-vax du maire de Montfermeil dans le journal municipal

adrien

La Nasa annonce que la sonde Osiris-Rex est en train de perdre ses échantillons de cailloux dans l’espace

adrien

Coronavirus : «les indicateurs sont mauvais mais il n’y a pas de fatalité», selon Jérôme Salomon

adrien

Education nationale : le problème de la violence envers les enseignants

adrien