heureux-qui.com
Image default
Fil Info

«Astérix et le Griffon» : On en sait un peu plus sur le nouvel album d’Astérix, qui sort le 21 octobre


Les deux irréductibles Gaulois sont de retour. Signé comme les quatre précédents par le scénariste ariégeois Jean-Yves Ferri et le dessinateur Didier Conrad, ce 39e album des aventures d’Astérix, intitulé «Astérix et le Griffon», sortira le 21 octobre prochain.

En attendant d’avoir entre les mains cet opus, qui bénéficiera comme le précédent d’un tirage exceptionnel de plus de 5 millions d’exemplaires, quelques indices ont été dévoilés ce lundi 11 octobre, lors d’une conférence de presse, par Céleste Surugue, directeur général des éditions Albert René, et Jean-Yves Ferri, venu sans Didier Conrad, ce dernier étant souffrant.

Un griffon au cœur de l’intrigue

Accompagnés de leur petit Idéfix, qui «aura un rôle un peu spécial», et du druide Panoramix, les deux héros, créés il y a plus de 60 ans par René Goscinny et Albert Uderzo, décédés respectivement en novembre 1977 et en mars dernier, partiront très loin de leur village situé en Armorique.

Ils prendront part à un long voyage, en quête d’une créature étrange : un griffon. Issu de la mythologie, cet animal énigmatique au corps de lion doté d’énormes crocs et d’un bec de rapace, est apparu pour la première fois en Iran, il y a 5.000 ans. Mais ce n’est pas là que se situe l’histoire.

webp.net-resizeimage_4_6164341850e7e.jpg

©Albert René

direction l’est…

Pour ce nouvel album, les auteurs ont décidé d’envoyer nos amis Gaulois à l’Est, dans un territoire qui se situe dans une zone géographique assez vaste, allant de l’Ukraine, à la Mongolie, en passant par la Russie, a déclaré Jean-Yves Ferri.

webp.net-resizeimage_4_copie_61641c714cd63.jpg

©Albert René

Comme en témoignent la couverture ainsi que des dessins dévoilés en avant-première, les personnages vont s’aventurer dans des grandes étendues sauvages et enneigées. «Ils sont plongés dans une ambiance de conte, et se retrouvent dans un lieu où ils perdent tous leurs repères», a poursuivi le scénariste.

webp.net-resizeimage_4_copie_9_6164291c56d27.jpg

©Albert René

Au fil de leur périple, ils seront d’autre part souvent accompagnés de chevaux. «Obélix aura d’ailleurs du mal à les monter et cela va provoquer de nombreux gags», a encore confié Jean-Yves Ferri. 

webp.net-resizeimage_4_copie_616434eda2e37.jpg

©Albert René

…sur les traces des sarmates

Plus précisément, ils vont partir à la rencontre d’un peuple nomade, mal connu de l’Antiquité : les Sarmates, que l’on connaît notamment par la description qu’en fait Hérodote.

Historiquement, «on ne sait pas grand-chose sur eux, donc j’ai eu beaucoup de liberté». Pour écrire cette aventure «j’ai surtout dû imaginer la manière dont vivaient ces Sarmates», précise-t-il, soulignant que ces derniers avaient pour symbole religieux le fameux griffon.

«C’est leur animal totem». Et dans «Astérix et le Griffon», les Romains sont convaincus de son existence et ne souhaitent qu’une seule chose : capturer l’animal pour le remettre à César.

webp.net-resizeimage_4_copie_11_6164298c6de36.jpg

©Albert René

qUELQUES allusions à la pandémie

Heureusement, la tribu va pouvoir compter sur les Gaulois. Le mythique duo va notamment venir en aide à un ami, prénommé «Cékankondine». On croisera également… «Chloroquine».

Jean-Yves Ferri a souhaité éviter le sujet de la pandémie mais il a quand même glissé quelques allusions, notamment dans les dialogues, a-t-il confié auprès de CNEWS, expliquant que «les noms terminant en ‘in’ font rire les Gaulois car chez eux, ce suffixe est féminin».

webp.net-resizeimage_4_copie_10_616429a687176.jpg

©Albert René

un nouveau trio de romains

On a également appris que les Romains seront «un peu différents». Cette fois, «ils vont mouiller la chemise». Les lecteurs découvriront un nouveau trio «assez comique», formé par un centurion, Dansonjus, un gladiateur spécialisé dans le combat avec les animaux, Jolicursus, et enfin, un géographe, Terinconus, «l’intellectuel de la bande».

Ce dernier n’est pas sans rappeler le célèbre écrivain Michel Houellebecq, auteur du roman «La carte et le territoire» (éd. Flammarion).  

webp.net-resizeimage_4_copie_12_616429f1834fb.jpg

©Albert René

Traduit en 17 langues, cet album, qui a nécessité 3 mois de travail en plus que les précédents, sera disponible en trois éditions : une classique (9,99 euros), une en grand format, «de luxe», à 12,99 euros, et une numérique. 

C’est la première fois qu’un album d’Astérix est présenté à la presse sans Albert Uderzo. Concernant cette nouvelle aventure, le dessinateur «n’avait pu vraiment connaître que les prémices du scénario et les premiers crayonnages», a expliqué sa fille Sylvie Uderzo, dans une lettre lu par Anne, la fille de René Goscinny.

«Astérix et le Griffon», Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, éd. Albert René, à paraître le 21 octobre.



Source link

Autres articles à lire

des plaines transformées en gruyère par la sécheresse

adrien

Perte de poids : voici 6 conseils pour rester motivé pendant un régime

adrien

NBA : Stephen Curry en feu, le grand retour du chef ?

adrien

Piqué par un moustique, il voit la taille de sa jambe multipliée par 5

adrien

Alerte à Malibu : l’ex épouse d’une star de la série vit dans la rue

adrien

Un chien se faufile dans une course de relais d’un lycée américain et la remporte (vidéo)

adrien