heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Assemblée : l’audition d’une femme voilée provoque le départ de plusieurs députés


Ce jeudi 17 septembre, plusieurs députés LR, mais aussi la députée LREM Anne-Christine Lang, ont quitté la commission parlementaire chargée de «mesurer et de prévenir les effets de la crise du Covid-19 sur les enfants et la jeunesse» pour protester contre la présence d’une syndicaliste voilée.

Mariam Pougetoux, représentante du syndicat de gauche UNEF, l’Union nationale des étudiants de France, était présente pour être auditionnée. Mais pour Pierre-Henri Dumont, député Les Républicains du Pas-de-Calais, en se présentant coiffée d’un voile, la jeune femme s’est rendue coupable d’un «acte communautarise délibéré», contrevenant au «principe de laïcité auquel doit s’astreindre» l’Assemblée nationale.

Une lecture plutôt subjective et trop rigoriste des textes puisque, comme l’a rappelé la présidente de la commission, la députée La République en Marche (LREM) Sandrine Mörch, contrairement à l’hémicycle, «aucune règle» n’interdit «le port de signes religieux pour les personnes auditionnées».

Reste que malgré ce rappel au règlement, sa collègue Anne-Christine Lang, députée LREM de Paris, s’est tout-de-même rangée du côté des LR contestataires.

«Je ne peux accepter qu’au sein de l’Assemblée nationale, le coeur battant de la démocratie […], nous acceptions qu’une personne se présente en hijab devant une commission d’enquête», a-t-elle ainsi expliqué, avant de relayer sa prise de parole depuis son compte Twitter.

Comme un air de déjà-vu

Comme le précise le Huffington Post, cette appréciation de la laïcité par Anne-Christine Lang n’est pas sans rappeler ce qui s’était passé en mai 2018.

A l’époque, cette même élue LREM s’était en effet déjà insurgée contre «la dérive de l’UNEF», après que Maryam Pougetoux, alors présidente du syndicat UNEF au sein de l’université Paris IV Sorbonne, était apparue voilée lors d’un reportage diffusé sur M6. Pour ce faire, Anne-Christine Lang avait partagé une tribune du militant laïque Naëm Bestandji.

Deux ans plus tard, interpellé sur ce qui s’est passé aujourd’hui en Commission, le rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, a de son côté lui aussi rappelé sur Twitter «qu’une personne auditionnée, si elle n’exerce aucune mission de service public, peut porter un signe religieux».

«La laïcité suppose la neutralité de ceux qui exercent le service public, et garantit la liberté des autres sans trouble à l’ordre public», a ajouté le rapporteur.

Quant à la principale intéressée, Maryam Pougetoux, elle n’avait pas réagi en milieu d’après-midi, son compte Twitter ne faisant état d’aucune publication en lien avec l’affaire.

Retrouvez toute l’actualité nationale ICI 





Source link

Autres articles à lire

Avortement : il y a 50 ans, le Manifeste des 343

adrien

Allemagne : les 15 ans d’Angela Merkel au pouvoir en 10 grandes dates

adrien

Bron : ces précédentes agressions de maires qui ont marqué la France

adrien

La semaine de Philippe Labro : les désordres du monde, un ordre européen

adrien

La Chine lance une sonde vers Mars

adrien

Coronavirus : le premier vaccin sous forme de pilule bientôt testé en Israël

adrien