heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Après deux ans d’absence, l’équipe de France de football américain fait son grand retour


Les Bleus sont de retour. Après deux années d’arrêt, l’équipe de France de football américain retrouve la compétition ce samedi 30 octobre contre la Finlande pour la troisième place de la Ligue des Nations IFAF (ex-Championnat d’Europe).

Il était temps. Les «Fighting Frogs», le surnom des Bleus, vont enfin pouvoir briller sur les terrains. Les hommes de Jean-Philippe Dinglor restent sur une victoire contre la Serbie au Stadium de Villeneuve d’Ascq en… novembre 2019. Depuis, c’est dans leurs franchises respectives qu’ils ont évolué.

Et après un faux-départ en août dernier – la France devait affronter l’Italie en demi-finale de cette Ligue des Nations mais la rencontre a été annulée pour cause de Covid-19 -, les Tricolores sont bel et bien de retour. Un rendez-vous très important qui se fera en Finlande dans la ville de Vantaa, là où ils avaient remporté un titre de champion d’Europe en 2018. L’occasion est donc parfaite pour repartir de l’avant et décrocher une médaille de bronze.

«C’est toujours un plaisir de retrouver l’équipe nationale, a confié le sélectionneur. Ces deux dernières années ont été très compliquées. Tous nos joueurs ont eu des problèmes, ils n’ont pas beaucoup joué. Certains sont partis à l’étranger et ont pu reprendre avant nous. Ils sont bien préparés pour ce rendez-vous désormais. C’est une bonne chose.»

Le basket, le modèle parfait

Après un stage au CREPS de Wattignies, dans la banlieue de Lille, l’équipe de France a donc pris la direction de la Finlande avec l’envie de préparer un nouveau cycle. Après la médaille d’or aux World Games en 2017 et le titre de champion d’Europe en 2018, l’équipe de France de Football Américain a en effet intégré des jeunes joueurs pour renouveler l’effectif.

C’est en effet l’autre enjeu de ce rendez-vous de fin d’année. En plus de vouloir prouver qu’elle fait partie des trois meilleures nations d’Europe, l’équipe de France souhaite se renouveler pour attaquer 2022 pied au plancher pour les prochains rendez-vous importants.

Ce rendez-vous en terre finlandaise sera aussi l’occasion de se montrer un peu plus médiatiquement pour une discipline qui est encore trop peu représentée dans l’Hexagone. «Il ne faut pas se mentir, le football américain existe depuis une quarantaine d’année en France mais c’est encore trop confidentiel, confie Pierre Trochet, directeur du développement de la fédération. On comptait tout de même 25.000 licenciés avant Covid, et on travaille comme il se doit avec une locomotive comme la NFL (la ligue américaine). On a une énorme marge de progression.»

Et le modèle est tout trouvé avec le basket et la NBA. Depuis quelques années maintenant, les Français sont de plus en plus nombreux à rejoindre les parquets américains et à s’y imposer. Ce qui a aussi permis à l’équipe de France de basket de devenir l’une des meilleures au monde. «Il faut suivre les modèles des équipes qui gagnent, souligne Pierre Trochet. Notre effet «Tony Parker» (un joueur qui éclot et depuis une star mondiale dans son sport) n’est pas encore arrivé. Mais ça viendra.»

Une chose est certaine, le football américain a de beaux jours devant lui. «On continue de s’inscrire dans l’ombre de la NFL. La diffusion des rencontres sur La Chaîne L’équipe ou encore beIN SPORTS permet de faire découvrir cette discipline et de donner des envies aux gens, indique le directeur du développement. A nous ensuite de faire de la pédagogie pour que tout se développe à merveille.»

Finlande – France

Ligue des nations

Samedi 30 octobre (13h)





Source link

Autres articles à lire

Donald Trump : un collectif de 1800 écrivains américains se mobilise contre lui

adrien

Le pire tueur en série des Etats-Unis est mort

adrien

Ligue des champions : Du lourd pour le PSG, Lille peut y croire

adrien

Escape game : On a testé la terrifiante salle Dracula, à Paris

adrien

France-Suisse, Mondial de handball 2021 : à quelle heure et sur quelle chaine ?

adrien

France-Finlande : Des doutes à chasser pour les Bleus qui doivent réapprendre à gagner

adrien