heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Apple : enfin repensés, les podcasts se monétisent aussi


Après avoir été pionnier dans l’industrie du podcast, il y a 15 ans déjà, Apple a choisi de rebondir cette année autour de ce média. Outre une interface revue et une curation plus pertinente pour les auditeurs, les créateurs de contenus peuvent enfin se faire rémunérer sur la plate-forme.

Il faut souligner qu’Apple recense plus d’1,65 milliard d’appareils (iPhone, iPad, Mac…) estampillés avec le logo à la pomme qui intègrent l’appli Podcasts.

Avec l’arrivée d’iOS 14.5 la semaine prochaine, l’application au micro blanc sur fond violet bien connus des utilisateurs va tout d’abord changer d’interface. Un choix esthétique en lien avec des services qui pourront désormais devenir payants, afin de mieux rétribuer les créateurs de contenus.

Graphiquement, l’interface utilisateur se rapproche davantage de ce qui est proposé avec Apple Music. Surtout, la navigation se voit doter d’un onglet de recherche qui permet de voir plus clairement les podcasts recherchés, avec des classements pratiques sur certaines thématiques.

apple_podcasts-channels-mosaic_042021-taille640_60827f8fe9dd0.jpg

Il est également plus simple de suivre un podcast de son choix en le marquant comme favori avec un bouton +, mais aussi en le mettant à écouter pour plus tard avec un petit marque page virtuel. L’expérience reste toutefois très proche de ce que proposait Podcasts sur les versions précédentes d’iOS. L’ajout d’un bouton Smart Play, permet également de lancer automatiquement le dernier épisode d’un podcast que vous suivez.

Une monétisation repensée

La révolution de 2021 vient essentiellement de la monétisation. Apple va mettre à disposition un nouveau programme pour les créateurs. Contre un abonnement annuel fixé à 19,99 euros, ces derniers vont pouvoir vendre leurs contenu audio de différentes manière. Il est toutefois à noter qu’il est toujours possible de partager son contenu gratuitement pour tous, sans souscrire à l’abonnement pour les créateurs.

Toutefois, celles et ceux qui décident de franchir ce pas, peuvent choisir entre plusieurs options. La première est de rendre chaque épisode ou contenu payant. Les prix sont choisis selon une grille tarifaire qui doit rester attractive, avec des prix ne coûtant pas plus de quelques euros, voire moins d’un euros. A la manière des applications de l’App Store.

Un système d’abonnement

Il est également possible de basculer sur un modèle freemium, où plusieurs contenus demeureront gratuits soit durant un certain temps, soit pour permettre d’écouter certains vieux podcasts librement par exemple,  en étant financés soit par la publicité, avant que les auditeurs ne se décident à s’abonner ou à payer au cas par cas, comme on le ferait pour de la VOD. Il est à noter que des formules d’abonnement pourront même être proposées aux auditeurs, comme par exemple une formule famille où jusqu’à six membres pourront accédeer à un podcast à un tarif préférentiel. Il est à noter que, comme pour l’App Store, Apple prend une commission de 30 % sur les sommes perçues.

Parallèlement, les créateurs de contenus, qui se seront acquittés des 19,99 euros d’abonnement annuel à Apple Podcasts for creators, pourront accéder à un outil leur permettant d’analyser leur audience, de gérer la publication des épisodes à l’avance, ainsi qu’une panoplie de fonctionnalités liées aux métadonnées. En outre, les chaînes de podcasts seront mises en avant avec un descriptif textuel du contenu directement visible sur l’interface.

En proposant un nouveau concept pour rétribuer les auteurs, Apple se pose comme une alternative à la concurrence pour attirer les créateurs. Plusieurs sites comme Spotify, proposent diverses formes de rétributions pour les créateurs de contenus.



Source link

Autres articles à lire

Le photo-montage de Julien Bayou en héros de film d’action fait beaucoup rire Twitter

adrien

Régionales 2021 : Qui sont les candidats déclarés ou pressentis en Provence-Alpes-Côte d’Azur ?

adrien

Mosquée de Strasbourg : les porteurs du projet ont «retiré» leur demande de subvention

adrien

Italie : un glacier du Mont-Blanc sur le point de s’effondrer

adrien

«Islamo-gauchisme» à l’université : Frédérique Vidal «souhaite qu’on relève le débat»

adrien

Brasseur, parfumeur, savonnier… le tourisme d’entreprise fait campagne cet été

adrien