heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Apple AirTag : gadget, avancée technique, traçage… Voici notre test


Attendu depuis plusieurs années chez Apple, l’AirTag est enfin disponible. CNEWS a pu tester ce petit tracker qui permet de retrouver les objets perdus qui lui sont associés. Si cet objet connecté n’est pas nouveau, la technologie qui l’habite est habilement exploitée. Mais quelles en sont les limites ?

A quoi sert l’AirTag ?

Avec son design épuré en forme de pastille de la taille d’une pièce de 2 euros, l’AirTag est un traceur qui se glisse dans un sac, une valise ou bien s’attache à un porte-clés par exemple. Une fois associé avec votre compte Apple, il est possible de savoir où il se situe grâce à l’appli Localiser, disponible sur iPhone, iPad et Mac.

Mais c’est surtout grâce à l’iPhone, sous iOS 14.5, que cet accessoire s’avère plus complémentaire, puisque l’interface de l’application Localiser permet de se rapprocher au plus près de l’AirTag perdu, l’écran guidant son porteur au centimètre près.

Quel est son prix ?

Proposé au tarif de 35 euros pièce, l’AirTag peut paraître cher. A noter qu’un coffret contenant quatre AirTags est proposé à 119 euros, soit une ristourne de 21 euros. S’ajoute également des accessoires en cuir ou en plastique pour habiller votre AirTag, comme un porte-clé ou des lanières, avec des prix à l’unité variant entre 35 et 45 euros pour des produits Apple. Mais des marques tiers proposent déjà ce type d’accessoires à des prix plus abordables entre 10 et 20 euros. Pour les plus fortunés, un accessoire de bagage Hermès est même proposé à 449 euros.

Tous les iPhone sont-ils compatibles ?

Pour appairer un AirTag à un iPhone, encore faut-il que celui-ci soit mise à jour sous iOS 14.5 lancé fin avril. Ce qui exclu d’emblée tous les iPhone antérieur à l’iPhone 6S et à l’iPhone SE (1ère génération). Mais attention, seuls les modèles des familles d’iPhone 11, 11 Pro et 12 et 12 Pro seront capables d’offrir la fonction Localisation précise, qui permet de retrouver l’AirTag au centimètre près. Les autres modèles seront plus vague sur cette distance, mais permettent tout de même de faire sonner l’appareil.

Comment fonctionne-t-il ?

Avant d’utiliser un AirTag, il convient tout d’abord de l’associer avec votre iPhone. Il faut en outre que ce dernier soit obligatoirement sous iOS 14.5, nous l’avons déjà souligné. Il suffit ensuite de le déballer et de l’approcher de l’écran du mobile pour qu’il soit automatiquement reconnu. Comme pour les AirPods, une petite fenêtre s’ouvre à l’écran pour indiquer qu’un AirTag est détecté.

L’objet demande ensuite a être associé à votre compte Apple et il est possible de lui assigner un nom en rapport avec la fonction que vous voulez lui donner : sac à dos, clés, veste, parapluie… L’idée est ensuite de pouvoir les distinguer si vous possédez plusieurs AirTags. En outre, il est même possible de demander à Siri : «Où est mon sac à dos ?», l’assistant vocal pourra alors déclencher l’appli Localiser pour vous l’indiquer. Il est également possible de faire sonner l’AirTag à distance pour le repérer rien qu’à l’ouïe.

airtag_1_608bd49a43a45.jpg

A l’essai, l’association et l’usage sont très simples. Et retrouver un objet perdu chez soi (dans un appartement) paraît plus précis qu’avec des produits concurrents comme ceux de la marque Tile. Reste à savoir ce qu’il en advient dans une maison à étage par exemple, cela nous n’avons pas pu encore le constater.

Un réseau bluetooth international

Mais qu’en est-il lorsqu’on perd réellement cet accesoire en ville ? C’est sur ce point qu’Apple était attendu avec ses AirTags : retrouver un objet vraiment perdu, loin de son domicile, voire même volé. La force des AirTags réside principalement dans le réseau international qu’a tissé Apple pour permettre de suivre à la trace cet accessoire.

Concrètement, lorsque votre AirTag et l’objet qui lui est lié sont perdus il suffit d’activer l’application Localiser et de sélectionner le Mode Perdu. L’AirTag est alors déclaré comme tel. En s’appuyant sur les millions d’iPhone présents, Apple a mis en place un maillage Bluetooth intelligent. Lorsque vous cherchez à localiser votre AirTag, tous les iPhone (sous iOS 14.5) vont alors chercher son identifiant. Ceux qui l’on croisé feront remonter l’information via iCloud pour vous envoyer une notification précisant l’endroit où il a été signalé pour la dernière fois.

«L’anonymat est préservé tout au long du processus et les données sont chiffrées pour ne pas porter atteinte à votre vie privée», précise Apple. Nous avons fait ce test en glissant ce traceur dans un sac en plein Paris sans savoir où son porteur se rendait. Précisons que ce dernier ne possédait pas un iPhone sous iOS 14.5. Et notre expérience s’est avérée concluante puisque l’adresse signalée par l’app Localiser était bien la bonne. Notre iPhone nous invitait alors à nous rendre sur place afin de trouver l’objet de manière plus précise…

Il est à noter qu’il est possible en passant par l’AirTag et l’app Localiser d’envoyer une notification à la personne qui le possède de vous rappeler au numéro de téléphone que vous indiquerer. Encore faut-il que celle-ci équipée d’un iPhone sous iOS 14.5. Il faudra donc attendre plusieurs mois encore pour avoir un maillage qui devrait être plus précis avec le temps et le déploiement de l’OS. En outre, perdre un sac avec un AirTag en pleine forêt le condamne sans doute à être définitivement perdu.

Des risques de traçage

Au-delà des objets, les questions qui entourent les AirTags portent généralement sur le traçage d’une personne à son insu. S’il peut être intéressant pour des parents de glisser un AirTag dans le cartable leur enfant pour s’assurer qu’il est bien de retour à l’école, le scénario pour pister une personne n’est pas à prendre à la légère. Et Apple en a bien conscience. La marque explique vouloir faire bien les choses en implantant une fonction qui permet d’alerter un utilisateur d’iPhone qui capterait la présence d’un AirTag.

Une initiative louable, le problème étant qu’une personne qui n’a pas iOS 14.5 ou qui est sur Android notamment n’en sera pas averti. Lors de notre test, la personne a qui nous avions confié l’AirTag n’a jamais reçu de notification. Mais Apple a pensé à une solution intéressante : l’accessoire va signaler sa présence par une alarme sonore s’il n’a pas retrouvé son vrai propriétaire sous 72 heures. L’idée étant d’avertir son porteur.

Et si les AirTags ont été créés dans un but bienveillant par Apple, le site americain Fast Company a souligné la crainte de certaines associations que les AirTags soient détournés par des conjoints soupçonneux dans des affaires de violences conjugales.





Source link

Autres articles à lire

Il vole une bague de fiançailles et une alliance à sa petite amie pour demander en mariage son autre petite amie

adrien

Restaurants clandestins : environ 1.000 clients verbalisés à Paris en 6 mois

adrien

Adama Traoré : la justice ordonne 14 nouvelles investigations

adrien

Donald Trump : Les révélations explosives de sa nièce

adrien

Un 3e confinement n’est pas à exclure «si la situation devait s’aggraver», selon Olivier Véran

adrien

Traces de coronavirus dans les eaux usées parisiennes : est-il dangereux de boire l’eau du robinet ?

adrien