heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Anne Hidalgo promet qu’elle «n’abandonnera pas son poste de maire» de Paris


Dès le lendemain de son annonce de candidature à la prochaine élection présidentielle de 2022, la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, a tenu à rassurer ses élus et concitoyens : elle «n’abandonnera pas son poste» à l’Hôtel de Ville.

«Je n’abandonne pas mon poste de maire», s’est ainsi exprimée l’édile parisienne, ce lundi 13 septembre. Invitée de la matinale de France Inter, Anne Hidalgo a expliqué qu’elle continuerait d’être «maire de Paris», à l’instar «d’ailleurs d’autres candidats, qui ont aussi des mandats locaux, comme le président de la République, s’il est à nouveau candidat».

«Je veux répondre à mes engagements»

Pas question de se mettre en retrait de la vie politique parisienne pour celle qui est désormais candidate à l’élection présidentielle de 2022. «Je suis maire de Paris. Je veux vraiment répondre à mes engagements», a-t-elle assuré, soulignant avoir «de beaux projets déjà lancés».

Elle a également souligné être entourée par son équipe : «Je ne suis pas toute seule. J’ai une équipe de femmes et d’hommes autour de moi». Et de conclure : «Bien sûr que je vais continuer à veiller aussi aux évolutions de Paris».

Un discours qui ne manquera de rassurer les élus parisiens, dont certains, y compris au sein de sa majorité s’étaient montrés inquiets quant au possible ralentissement de traitement des dossiers en cours et à venir, si la maire venait à partir en campagne.

«On ne peut pas se permettre d’attendre un an ou même neuf mois, le temps que la campagne passe, pour mettre en œuvre les projets importants», avait ainsi fait savoir Fatoumata Koné, la présidente du groupe des écologistes.

Anne Hidalgo s'apprête à se lancer dans la course à la présidentielle.

«C’est sa liberté et c’est son choix», a de son côté commenté l’élu d’opposition et membre du groupe des indépendants et progressistes, Pierre-Yves Bournazel, qui trouve ça complètement normal «dans une grande démocratie, que les grands courants de pensée et les opinions, puissent candidater au poste suprême». «Il est inutile de lui faire ce reproche là», souligne-t-il.

Pour lui, «ce n’est ni choquant, ni problématique» que la maire de Paris parte en campagne. «Chaque Parisien sait bien qu’un candidat à la présidence de la République occupe déjà un mandat ou une fonction importante», soulève-t-il, prenant l’exemple de Valérie Pécresse, elle-même candidate à l’élection présidentielle alors qu’elle occupe le poste de présidente de la région Île-de-France.





Source link

Autres articles à lire

Drake : l’album du rival de Kanye West enfin disponible

adrien

Kinder Surprise lance son appli Applaydu pour donner vie à ses figurines

adrien

Riad Sattouf à propos des Cahiers d’Esther : «écouter ce que les jeunes ont à dire est oxygénant»

adrien

Coronavirus : Paris pourrait vacciner un tiers de ses habitants dès janvier

adrien

Coronavirus : Ces pays qui rouvrent leurs terrasses

adrien

Passez-moi Roger Stone : le documentaire complètement fou sur le conseiller de Donald Trump

adrien