heureux-qui.com
Fil Info

Alpes-Maritimes : pourquoi les chiffres de l’épidémie inquiètent

Notez cet article


Des «mesures supplémentaires» pourraient être appliquées dès ce dimanche soir dans les Alpes-Maritimes afin d’enrayer la forte propagation du coronavirus qui y sévit. Parmi les options envisagées, un couvre-feu renforcé ou un confinement le week-end.

Une décision du gouvernement est attendue dans la soirée ce dimanche ou lundi. Les signaux sont inquiétants dans la métropole niçoise et un confinement le week-end, ce qui serait une première en métropole, est pressenti.

Un taux d’incidence alarmant

Le taux d’incidence de la métropole niçoise inquiète car il est le plus élevé de France avec plus de 700 cas positifs pour 100.000 habitants, plus de trois fois la moyenne nationale (190).

De plus, environ 10% des tests de dépistage s’avèrent positifs (contre 6% pour l’ensemble de la France), dans un contexte de diffusion du variant britannique, qui est encore plus contagieux.

Le territoire niçois est le plus touché

«Le territoire niçois s’avère plus contaminé que le reste du département», a souligné dans Nice-Matin Jean Léonetti, maire LR d’Antibes. Le cardiologue de profession réclame «des dotations plus importantes» en vaccin, «seule façon de lutter contre la pandémie».

Pour le député LR Eric Ciotti, «la décision est quasi arrêtée» et le département s’achemine vers «un confinement le week-end», a-t-il confié dans le média régional. Cette mesure, le confinement local, est jusqu’ici inédite en France métropolitaine. Il est cependant en vigueur depuis le 5 février à Mayotte.

la menace d’un reconfinement généralisé

Lors d’une réunion samedi soir avec le préfet, les élus ont proposé cinq pistes, selon Alexandra Valetta-Ardisson, députée LREM des Alpes-Maritimes, interrogée par France Inter.

«Le port du masque généralisé sur l’ensemble du territoire, le renforcement des contrôles», un durcissement de «la jauge pour les centres commerciaux», «un confinement ciblé sur le week-end et uniquement sur la zone urbaine, à savoir le littoral» et «l’interdiction des entrées dans le département, sauf motif impérieux.» En revanche, «on a dit que nous ne souhaitions pas un reconfinement général», a-t-elle ajouté.

Sur Twitter, le maire de Nice Christian Estrosi a affirmé la nécessité «de mettre en place un confinement à minima le week-end». Mais que si «d’ici mercredi», «le temps d’incidence progressait encore de plus de 10%, de passer à un confinement généralisé».

Au niveau national, «la tendance n’est pas bonne», a admis Gabriel Attal sur RTL, reprenant les mots d’Olivier Véran samedi à Nice. Plus de 22.300 nouveaux cas de contamination ont été enregistrés samedi , après 24.100 la veille et 21.200 le samedi précédent, et la pression hospitalière reste à un niveau élevé.

A voir aussi





Source link

Autres articles à lire

5 règles à suivre pour éviter les feux de forêts

adrien

Affaire Estelle Mouzin : Michel Fourniret transporté à Guermantes sur les lieux de la disparition

adrien

Seine-et-Marne : des puits de forage pétrolier sèment la discorde jusqu’à Paris

adrien

Coronavirus : Nikki Belton, femme de ménage nue à domicile, croule sous les demandes

adrien

Le maire LR de Reims demande à expérimenter la légalisation du cannabis

adrien

Tout savoir sur Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

adrien