heureux-qui.com
Fil Info

Alpes-Maritimes : le masque n’est plus obligatoire sur la plage et dans les parcs

Notez cet article


Le nouvel arrêté préfectoral est entré en vigueur ce mardi dans les Alpes-Maritimes.

À la pause méridienne, ce mardi 4 mai, les pelouses de la Promenade du Paillon à Nice étaient une nouvelle fois prises d’assaut par les habitués… Mais la plupart n’étaient pas au courant de l’assouplissement des règles, décidé par le Préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez,  arguant que le masque n’est désormais plus obligatoire dans certaines zones.

«Je suis un peu surpris, explique Tony, 34 ans. Je ne savais pas que l’obligation avait été levée. Ce qui est une bonne nouvelle à l’approche de l’été. En plein air, lorsque les gens sont espacés de plusieurs mètres, j’imagine que le risque de contamination est faible». D’autres s’interrogeaient sur le périmètre concerné. «Si le masque n’est plus obligatoire sur la plage, qu’en est-il de la Promenade des Anglais, juste au-dessus ?», s’interrogeaient Pearl et Sonia, deux jeunes étudiantes.

Dans les zones piétonnes, le masque reste de rigueur

Depuis ce mardi, porter le masque n’est plus obligatoire dans les espaces verts urbains, les jardins publics sur les plages et aux bords des plans d’eaux dans les Alpes-Maritimes. En revanche, il reste de rigueur dans les zones piétonnes, les secteurs à forte concentration de personnes et dans un rayon de 50m autour des écoles. Quant aux sportifs, ils sont autorisés à ne pas le porter durant l’exercice physique mais sont tenus d’en avoir un sur eux en cas de contrôle.

Il y a quelques jours, le maire de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), Lionnel Luca avait écrit au représentant de l’État pour que ses administrés puissent se promener sans masque sur les 3,9 km de plages et les deux parcs départementaux de sa commune. L’élu de cette commune d’un peu plus de 15 000 habitants avait obtenu gain de cause.

«Tous les experts médicaux confirment que le port du masque sur le bord de mer, sur les bords des rivières et dans les parcs naturels est parfaitement inutile, justifiait le maire dans sa missive. Il est surtout ressenti comme coercitif, puisqu’il s’accompagne d’une possibilité de verbalisation».

Dans les Alpes-Maritimes, la situation sanitaire s’améliore. Lundi, le taux d’incidence du Covid-19 était de 167 cas pour 100 000 habitants (contre 470/100 000, un mois auparavant) et 73 malades étaient toujours soignés dans les services de réanimation des hôpitaux azuréens.



Source link

Autres articles à lire

Renaud sort une chanson sur le coronavirus et défend Didier Raoult

adrien

Migrants : Gérald Darmanin veut créer un poste de préfet délégué à l’immigration à Paris

adrien

Birmanie : Aung San Suu Kyi devant la justice ce mercredi

adrien

Christian Jeanpierre : «Mbappé, Zidane et Wenger m’ont inspiré pour mon roman»

adrien

Covid-19 : où en est-on dans la course au vaccin ?

adrien

Vendée Globe 2020 : comment Kevin Escoffier a été récupéré par la Marine nationale ?

adrien