heureux-qui.com
Fil Info

ALF, ALS, prime d’activité… Quelles sont les aides disponibles pour les étudiants aujourd’hui ?

Notez cet article


Les étudiants sont en première ligne face aux conséquences de l’épidémie de coronavirus. Isolement, perte de revenus, dépression… la situation est souvent difficile pour cette catégorie de la population.

Le ralentissement de l’activité économique, et notamment la fermeture des bars et restaurants, a privé nombre d’étudiants de leurs sources de revenus, les «jobs étudiants» étant devenus rares. 

Le 21 janvier, Emmanuel Macron a ainsi annoncé une série de mesures destinées à venir en aide aux étudiants. Chacun d’entre eux aura ainsi droit à deux repas à 1 euro chacun par jour. Un «chèque psy» destiné aux étudiants en détresse pychologique a également été crée, qui concernera dès le 1er février «tous les étudiants qui le souhaitent». 

Nous faisons ici le point sur toutes les aides actuellement disponibles pour les étudiants. 

Bourse étudiante CROUS

Les bourses allouées aux étudiants par le CROUS sont de 1032 à 5679 euros par an. 

La demande peut se faire dès la fin du lycée, en ligne, directement sur le site du CROUS de la région dont dépend l’étudiant.

Elle donne accès à la médecine préventive universitaire, avec des consultations gratuites et une sécurité sociale (en adhérant à une mutuelle étudiante).

Le CROUS offre également une aide au logement des étudiants.

Les restaurants universitaires sont gérés par le CROUS, proposant désormais deux plats à 1 euro par jour pour les étudiants boursiers.

APL

Cette aide financière au logement est destinée aux personnes majeures ayant un revenu inférieur à 12.000 euros par an. Elle s’élève à 45 à 290 euros par mois.

Les étudiants sont donc concernés, à condition qu’ils soient locataires d’un logement en France et n’aient pas de lien de parenté avec le propriétaire du logement concerné.

La demande d’APL doit se faire sur le site de la CAF, au moment de l’emménagement dans l’appartement étudiant, le premier versement intervenant en général deux mois après la demande.

ALF 

L’aide au logement à caractère familial (ALF), versée par la CAF, concerne les étudiants vivants seuls ou les couples avec une personne à charge. Son montant est de 241 à 518,86 euros par mois.

Pour y avoir droit, l’étudiant doit être titulaire du bail de son logement étudiant, ne pas avoir de lien de parenté avec le propriétaire du logement, s’acquitter d’une charge de logement comme le loyer ou la redevance, et le logement concerné doit être conforme aux normes de sécurité, avec un confort minimum.

ALS

D’un montant de 45 à 290 euros par mois, l’allocation de logement à caractère social (ALS) est l’une des aides les plus fréquemment versée aux étudiants.

Il concerne les logements qui ne sont pas conventionnés, et les étudiants vivant seuls ou en couple. 

Le logement doit être aux normes de sécurité et posséder une superficie d’au moins 9m2 pour une personne vivant seule et 16m2 pour un couple. 

Le tout, sous conditions de ressources inférieures à un certain montant.

Prime d’activité étudiante

Destinée à compléter les revenus d’activité professionnelle, elle doit permettre aux étudiants salariés de couvrir les coûts de leurs études.

D’un montant de 15 à 246 euros par mois, elle est versée sous conditions de revenus (l’ensele des ressources des membres du foyer est prise en compte). 

Pour les étudiants salariés, le salaire mensuel net doit ainsi être inférieur à 907 euros (78% du salaire minimum).

Aide à la mobilité en Master

L’aide à la mobilité est destinée aux étudiants boursiers désorant continuer leur cursus scolaire par un Master dans une région académique différente. Il est nécessaire d’être inscrit en première année de Master l’année qui suit l’obtention de son diplôme de licence. 

L’étudiant doit, pour y avoir droit, percevoir une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux ou une allocation annuelle accordée dans le cadre des dispositif des aides spécifiques versées par le ministère ou les établissements qui en relèvent. 

Erasmus

Erasmus+ permet aux atudiants de partir étudier pour une durée d’un an dans un établissement universitaire européen grâce à un programme d’échanges.

Le montant de l’aide versée à l’étudiant dépend de la durée du séjour à l’étranger et du pays choisi pour réaliser son stage. 

Elle s’établit à 250 euros à 300 euros par mois pour les étudiants du programme Erasmus et de 400 à 450 euros par mois pour les stages.

ComPlémentaire santé solidaire

L’aide au paiement d’une complémentaire santé est issue de la fusion entre la CMU-C et l’ACS. Elle vise à faciliter l’accès aux soins médicaux en prenant en charge les dépenses de santé des étudiants, ainsi que des personnes aux revenus modestes. 

Elle est attribuée sous conditions de revenus et en fonction de l’âge du bénéficiaire.

Aide pour le loyer mobili-jeune

D’un montant de 10 à 110 euros par mois, l’aide pour le loyer mobili-jeune est une subvention destinée à alléger la quittance de loyer pour les jeunes étudiants alternants. 

Ces étudiants alternants doivent être âgés de moins de 30 ans, être salarié d’une entreprise du secteur privé non agricole, être en contrant d’apprentissage ou de professionalisation, percevoir un salaire mensuel brut inérieur ou égal à 100% du SMIC, et être locataire d’un logement lors de la formation. 

Le montant de cette bourse est calculé en fonction du coût du loyer après déduction de l’aide au logement éventuellement perçue. 

Les aides régionales

A ces aides nationales s’ajoutent les aides régionales. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre région pour les connaître. 

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Les meilleurs jeux de simulation auto et moto de 2020

adrien

«Nous sommes unis» : Emmanuel Macron promet de ne «jamais accepter les discours de haine»

adrien

Sextape, corruption, Ukraine… Pourquoi Hunter Biden est-il au cœur de la campagne américaine ?

adrien

DIRECT – Coronavirus : plus d’un million de cas en France depuis le début de l’épidémie

adrien

Apple Watch SE : une montre moins chère mais qui en a sous le cadran

adrien

«Pars !», «Va-t’en !» : les ouvriers en grève demandent le départ du président Loukachenko

adrien