heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Alcool, drogue, crise d’angoisse… Les nouvelles révélations du prince Harry


Dans un épisode de sa nouvelle série documentaire diffusée sur Apple TV+, le prince Harry a fait de nouvelles révélations face à la célèbre animatrice Oprah Winfrey.

Après sa première interview choc en compagnie de son épouse Meghan Markle, le prince Harry revient sur le petit écran, cette fois dans un épisode de sa série documentaire sur la santé mentale intitulée «The Me You Can’t See» co-créée avec Oprah Winfrey pour Apple TV+. 

des excès pour «dissimuler quelque chose»

Dans cet épisode, le duc de Sussex connu pour ses nombreuses frasques au cours de sa jeunesse a évoqué pour la première fois sa descente aux enfers après le décès de sa mère la princesse Diana. «J’étais tellement en colère contre tout ce qui lui est arrivé et le fait qu’il n’y ait absolument aucune justice», a-t-il expliqué, ajoutant que cet épisode tragique, survenu alors qu’il n’était âgé que de 10 ans, avait bouleversé sa vie. 

«De mes 28 à mes 32 ans, cela a été une période cauchemardesque de la vie», a-t-il ensuite confié, révélant s’être réfugié dans la drogue et l’alcool pour atténuer sa souffrance. «J’étais décidé à boire, j’étais décidé à prendre de la drogue, j’étais décidé à essayer toutes les choses qui pouvaient me faire oublier tout ce que je ressentais. Mais je me suis rendu compte au fil du temps que même si je ne buvais pas du lundi au vendredi, je buvais probablement l’équivalent d’une semaine en une journée […] et je me retrouvais à boire, non pas parce que j’en profitais, mais parce que j’essayais de dissimuler quelque chose», a-t-il poursuivi. 

Angoisses, racisme et pensées suicidaires

Toujours dans cet épisode, le prince Harry a évoqué les crises d’angoisse dont il était victime depuis plusieurs années et qui ont refait surface lors des obsèques de son grand-père le prince Philip. «J’étais inquiet à l’idée d’y retourner, ça m’angoissait» a-t-il avoué, précisant qu’il se sentait comme «pris au piège» à cause de la pression des médias britanniques. 

Le petit-fils de la reine Elisabeth a également évoqué la famille royale, regrettant leur «silence ou une indifférence totale» face à sa souffrance. «Mon plus grand regret, c’est de ne pas avoir été plus ferme en dénonçant ce racisme au début de ma relation avec ma femme», déclare-t-il face à Oprah Winfrey. 

Après avoir évoqué les pensées suicidaires de son épouse Meghan Markle, le prince Harry a avoué suivre une thérapie suivant les conseils de sa compagne. «La thérapie m’a permis de tout affronter», explique-t-il. «Je savais ce qui n’allait pas, je pourrais perdre cette femme avec qui je veux passer le reste de ma vie». 





Source link

Autres articles à lire

Port du masque obligatoire : pourquoi attendre le 1er août ?

adrien

Benjamin Pavard trouve qu’il est «plus complet défensivement que Hakimi et Arnold»

adrien

Billie Jean King Cup : Tout savoir sur la compétition qui remplace la Fed Cup

adrien

Vacances d’été : Thoiry inaugure ses dîners Safari comme dans la brousse

adrien

Le président sortant Renaud Muselier dévoile sa liste

adrien

Classement : Voici les 10 pays où les gens sont les plus grands

adrien