heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Agression d’un photojournaliste à Reims : ce que l’on sait


Un photojournaliste du journal régional L’Union a été grièvement blessé à la tête, samedi 27 février, alors qu’il se trouvait dans un quartier sensible de Reims pour couvrir des «regroupements de jeunes». Un Algérien multirécidiviste va être mis en examen pour tentative de meurtre aggravé.

Pronostic vital engagé

Christian Lantenois, âgé de 65 ans, a été admis au CHU de Reims «avec un pronostic vital engagé», a indiqué le procureur de la République. C’était toujours le cas, ce mercredi. Il avait été pris en charge par le Samu après avoir été retrouvé au sol, saignant des oreilles.

Que s’est-il passé ?

L’homme «a été retrouvé au sol, aux alentours de 15h30 dans le quartier Croix Rouge (…). Les forces de l’ordre étaient sur place, avaient identifié des mouvements de jeunes, dont certains portaient des battes de base-ball, et des renforts (de police, ndlr) avaient été appelés», a indiqué le préfet de la Marne. Il aurait été violemment frappé par un homme, qui souhaitait récupérer les clichés qu’il avait pris. L’agresseur a «porté les coups, d’abord avec les poings, ensuite avec l’appareil photo», a de son côté expliqué le procureur.

Le photographe s’était rendu dans le quartier avec une voiture du journal, dont le logo était floqué sur la carrosserie. Une journaliste était aussi sur place, mais venue avec un véhicule banalisé. Les deux n’étaient pas ensemble, par souci de discrétion. Selon la rédactrice en chef de L’Union, «on ne sait pas s’il est sorti seul, ni si quelqu’un l’a sorti de la voiture». La journaliste a «seulement entendu une altercation», avant de retrouver son collègue.

Un Algérien multirécidiviste présenté au juge d’instruction

Le principal suspect avait été interpellé lundi par les services de police du commissariat de Reims. Il est déjà connu par la justice, puisqu’il a déjà été condamné huit fois, a indiqué le procureur. De nationalité algérienne, il vivait à Reims depuis trois ans.

L’homme va être présenté à un juge d’instruction et mis en examen pour tentative de meurtre aggravé. Si ce suspect est celui qui a porté les coups, une deuxième personne est toujours activement recherchée.

Un quartier très sensible

Le quartier Croix-Rouge, à Reims, est une «zone de sécurité prioritaire». Il a notamment été le lieu d’affrontements entre des résidents et des individus d’autres quartiers. Le journaliste a été retrouvé devant la médiathèque.

Le phénomène des bandes rivales inquiète les autorités.

L’Elysée réagit

L’agression du photojournaliste a trouvé écho au plus haut sommet de l’Etat, puisque «l’Elysée a appelé la rédaction de L’Union […] pour exprimer son émotion et sa sympathie, et son souhait de voir les auteurs de l’agression interpellés au plus vite», ont indiqué les services du président de la République.

Gérald Darmanin avait indiqué samedi que les forces de l’ordre étaient «pleinement mobilisées pour identifier et interpeller les auteurs».

A voir aussi





Source link

Autres articles à lire

Brésil : la Cour suprême annule les condamnations de l’ancien président Lula, désormais de nouveau éligible

adrien

Régionales : une victoire du RN serait une «marque satanique», selon Gérald Darmanin

adrien

Brexit: le chalutier britannique Cornelis quitte Le Havre avant de nouvelles discussions

adrien

Coronavirus : une pub sur le Père Noël en combinaison anti-covid fait polémique

adrien

5 recettes de pâtes simples et délicieuses à réaliser chez soi

adrien

Coronavirus : elle se fait embaucher dans une maison de retraite pour revoir son père

adrien