heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Afghanistan : des maires socialistes et écologistes prêts à recueillir des réfugies


Marseille, Grenoble, Laval… Plusieurs maires socialistes ou écologistes ont annoncé ces dernières heures qu’ils étaient prêts à accueillir des réfugiés venant d’Afghanistan.

Avec l’arrivée au pouvoir des Talibans, le sort des milliers d’Afghans qui fuient leur pays est en effet au coeur des préoccupations à travers le monde. A rebours du discours du président Emmanuel Macron, qui a fait polémique lundi soir en estimant que la France devait «se protéger des flux migratoires irréguliers importants», plusieurs élus locaux se veulent solidaires.

Le maire de Marseille a été un des premiers à prendre position. «L’histoire de Marseille se confond avec celle des persécutés, des pourchassés, des affamés, venus ici pour survivre et puis vivre. Aujourd’hui qu’ils viennent de Kaboul où d’ailleurs ils auront toujours une place dans notre ville», a assuré dès mardi matin le socialiste Benoît Payan.

Très vite l’édile a été suivi par plusieurs de ses homologues de gauche, comme le maire de maire de Clermont-Ferrand Olivier Blanchi, qui estime que «nous devons être à la hauteur de nos valeurs», celui de Laval Florian Bercault, qui assure que sa ville «prendra toute sa part dans l’accueil d’Afghans», ou encore celui de Nancy Mathieu Klein, pour qui il est «urgent d’agir».

Les écologistes ont également été nombreux à afficher leur volonté d’accueil. Dans le sillage du maire de Grenoble Eric Piolle, qui a jugé qu’Emmanuel Macron faisait «honte à la France», Grégory Doucet a fait savoir que «Lyon répondra au devoir d’humanité de la France» et Jeanne Berseghian a rappelé la «longue tradition de ville hospitalière» de Strasbourg.

Depuis le début de l’année, l’Ofpra (l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides) a traité 8.200 demandes d’asile d’Afghans, selon les chiffres donnés par la présidence française. Et l’organisme accorderait la demande de protection dans 89,9% après examen des recours.

Ce mardi soir, le gouvernement britannique a annoncé lancer un dispositif destiné à accueillir «à long terme» 20.000 réfugiés afghans.





Source link

Autres articles à lire

Le Royaume-Uni devient le premier pays à approuver le vaccin AstraZeneca

adrien

JO de Tokyo : histoire, règles… tout savoir sur le pentathlon moderne

adrien

Déconfinement : les principales réactions au discours d’Emmanuel Macron

adrien

Swatch s’associe au MoMA le temps d’une collection très arty

adrien

Déplacements entre régions : quels sont les motifs autorisés ?

adrien

Bob Dylan : le musicien cède plus de 600 chansons à Universal

adrien