heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Affaire Matzneff : l’écrivain invité à déjeuner aux frais de la mairie de Paris


Quelques jours après la démission de Christophe Girard de son poste d’adjoint à la culture à la mairie de Paris, Mediapart révèle que des notes de frais, correspondant à trois repas avec Gabriel Matzneff payés par la ville, ont été découvertes.

La manifestation d’élus écologistes et féministes réclamant le départ de l’élu à cause de son amitié avec Gabriel Matzneff – aujourd’hui accusé de pédophilie – pourrait-elle ne pas être la seule cause de la démission de Christophe Girard ? C’est en tout cas ce que semble affirmer Mediapart ce lundi 27 juillet, qui a eu accès à des informations en ce sens.

Selon le site d’information indépendant, Anne Hidalgo a eu connaissance d’une première note de frais correspondant à des repas avec l’écrivain mercredi 22 juillet, lorsqu’un agent de la ville de Paris – chargé de rembourser les frais des élus – a pris l’initiative de procéder à quelques vérifications. Deux autres notes de frais auraient ensuite été découvertes. Quelques heures plus tard, l’adjoint démisionnait.

Réglées par la ville, ces notes de frais correspondent à deux déjeuners et un dîner en présence de Gabriel Matzneff, datés de 2016 et 2017, lorsque Christophe Girard était maire du 4e et plus récemment en février 2019, lorsqu’il était déjà adjoint à la culture.

Rien d’anormal, répond le cabinet d’Anne Hidalgo, qui assure qu’il n’y a «aucune validation politique de son cabinet» dans le processus de validation des notes de frais. D’ailleurs, la maire aurait découvert l’existence de ces factures en même temps que tout le monde.

La décision de Christophe Girard intervient après une manifestation devant l'Hôtel de ville.

Sauf que Christophe Girard est désormais considéré par l’opinion publique comme étant un proche de l’écrivain Gabriel Matzneff, mis en cause dans une enquête – toujours en cours – pour «viols commis sur mineurs». C’est d’ailleurs dans le cadre de cette procédure judiciaire que l’élu avait été entendu comme témoin en mars dernier.

Anne Hidalgo aurait donc pris la décision d’informer le parquet de l’existence de ces notes de frais, relate Mediapart, qui a eu la confirmation du cabinet de la maire à ce sujet. «Parce qu’on sait que l’affaire est sensible et qu’on ne veut absolument pas qu’on puisse nous reprocher quoi que ce soit», aurait ainsi justifié son entourage.

Une décision prise par «souci de transparence et de coopération», selon son cabinet, et qui ne remet absolument pas en cause le «soutien» qu’elle apporte et «qu’elle réitère à Christophe Girard». «La maire a considéré que cette nouvelle pièce n’était pas incriminante, puisqu’on savait que Christophe Girard avait eu de toute façon des liens [avec Gabriel Matzneff], qu’il avait été entendu par la justice et qu’il n’est visé par aucune plainte.»

Retrouvez toute l’actualité de l’affaire Matzneff ICI



Source link

Autres articles à lire

Bélarus : la sprinteuse Krystsina Tsimanouskaya vend une de ses médailles au profit des athlètes désavoués par le régime de Loukachenko

adrien

Arnaud Mimran : Tout savoir sur ce financier français qui a basculé dans le grand banditisme

adrien

🔴 DIRECT – Grand débat LR sur CNEWS : «Il faut enfin sortir des 35 heures», affirme Xavier Bertrand

adrien

DIRECT – Coronavirus : près de 1,6 millions de morts dans le monde

adrien

Confinement allégé : téléchargez la nouvelle attestation de déplacement

adrien

Un gros astéroïde s’apprête à frôler la Terre, à plus de deux millions de kilomètres

adrien