heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Affaire Epstein : l’accusatrice du prince Andrew détaille les demandes de ce dernier


Le prince Andrew n’en a pas fini avec l’affaire Epstein. Dans un manuscrit rendu public, sa principale accusatrice, Virginia Giuffre, détaille les relations sexuelles tarifées qu’elle aurait eu avec lui en tant que victime présumée du trafic sexuel organisé par Jeffrey Epstein.

Intitulé «The Billionaire’s Playboy club», le document de 139 pages revient notamment sur un week-end au cours duquel la jeune femme aurait été envoyée dans un ranch appartenant à Jeffrey Epstein au Nouveau-Mexique.

Là-bas, Virginia Giuffre affirme avoir été chargée de «divertir à l’infini» le prince Andrew. Ce week-end serait, selon elle, l’un des trois rendez-vous à caractère sexuel qu’elle aurait connu avec le fils d’Elizabeth II, la reine d’Angleterre.

Dans des extraits rapportés par le New York Post, elle évoque les pratiques sexuelles du duc d’York. «Il aimait mes pieds et léchait même entre mes orteils, écrit la plaignante. Il y avait un manque de passion dans l’intimité que nous partagions, pour lui j’étais juste une autre fille et pour moi c’était juste un autre travail.»

Lors de ce week-end au Nouveau Mexique, en 2001, Virginia Giuffre était âgée de 18 ans seulement.

Dans son manuscrit, elle décrit son arrivée au ranch de Jeffrey Epstein où elle aurait été accueillie par le prince Andrew : «Il a enroulé ses bras autour de ma taille et m’a salué comme un vieil ami. Je le serrai dans mes bras en levant les yeux au ciel en même temps, redoutant déjà ce qui m’attendait dans les prochains jours».

Elle raconte avoir été à la disposition du duc d’York, son travail consistant à «lui donner [son] corps lors de massages érotiques», au moins deux fois par jour, ou simplement «monter à cheval à ses côtés».

Virginia Giuffre évoque un sentiment de dégoût, renforcé par les félicitations reçues à son retour à New York, de la part de Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell, ancienne compagne de l’homme d’affaires et complice présumée. «Comme deux fiers parents, ils m’ont tous deux regardé avec satisfaction. ‘C’est bien, tu as fait ce qu’il fallait’, m’a complimenté Jeffrey.»

L’accusatrice du prince Andrew affirme avoir été payée près de 1.000 dollars pour ce week-end en sa compagnie. «Plus que ce que je pensais que quiconque à mon jeune âge puisse gagner pour quelques jours de travail», écrit-elle.

Selon The Sun, les avocats de Virginia Giuffre ont reconnu que «The Billionaire’s Playboy club» était, pour une partie, romancé. De son côté, leur cliente assure que son manuscrit est «vrai à 99%».

Retrouvez toute l’actualité sur l’affaire Epstein ICI





Source link

Autres articles à lire

Nouvelle variante du Covid-19 : ce que l’on sait

adrien

Déconfinement : Vers la réouverture des discothèques en juillet ?

adrien

Les Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022 annulés ?

adrien

La reine Elizabeth annonce la fin des thérapies en conversion au Royaume-Uni

adrien

🔴 DIRECT – Investiture de Joe Biden : le futur président vient d’arriver au Capitole pour la cérémonie

adrien

Covid-19 : pourquoi une troisième dose de vaccin pourrait être inévitable pour certains

adrien