heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Adil Rami n’est pas «le premier à être victime» de Pamela Anderson


Les histoires d’amour finissent mal, en général. Adil Rami a pu le vérifier avec son aventure en compagnie de Pamela Anderson, achevée après deux ans d’idylle avec des accusations de violences.

Le couple a été l’un des plus glamours de la planète football. Mais la relation entre le défenseur français, alors qu’il évoluait à l’OM, et l’ancienne star de la série Alerte à Malibu a connu une fin tourmentée avec divers rebondissements et de graves accusations envers le champion du monde tricolore.

L’actrice américano-canadienne a notamment incriminé l’ancien Marseillais de mener une double vie et surtout d’avoir été violent avec elle. S’il a toujours nié ces allégations, il n’en veut pas à Pamela Anderson, qui était manipulée par son entourage selon lui.

«Je ne lui en veux pas à elle personnellement. J’ai pris du recul, je crois en Dieu, au karma. Je sais qu’elle n’est pas si méchante et que c’est son entourage de merde, tous ces poux, ces bactéries, qui l’ont poussée à faire ce genre de choses. Ce qui a perturbé notre relation, ce n’est pas elle, ce sont les gens autour. Ils ne pouvaient pas croquer», a confié, à La Provence, Adil Rami en pleine promo pour la sortie de son autobiographie intitulée «Autopsie» et coécrite avec Géraldine Maillet.

Et plutôt que d’envenimer la situation, même s’il a été très affecté, il a préféré se murer dans le silence. D’autant qu’il avait déjà des soucis avec l’OM à l’époque. «Ça m’a fait super mal. Quand on t’accuse de quelque chose que tu n’as pas fait, c’est frustrant. Je ne pouvais pas répliquer, car ça faisait une accumulation, ça tombait au même moment que mes problèmes avec l’OM. Le but était de ne pas répondre afin d’éviter de donner du caviar à des cochons, c’est-à-dire son entourage. Je ne voulais pas entrer dans leur jeu. J’ai préféré montrer que j’étais encore un footballeur. Je n’ai donc fait que travailler pour retrouver un club alors que malgré moi, on me voyait dans tous les gossip…», a-t-il ajouté.

Dans son livre, Adil Rami va revenir sur sa relation avec Pamela Anderson.

Et alors qu’il était la tête d’affiche d’une campagne de lutte contre les violences conjugales au moment de cette histoire, Adil Rami, qui joue désormais au Portugal du côté de Boavista, où il a signé deux ans, assure qu’il n’est pas le premier à souffrir de ce genre d’accusations. «C’était infondé, ça n’avait pas de sens. Mais j’ai reçu plein de messages, on m’envoyait plein d’articles, on me disait : “Regarde, elle a fait ça avec tous ses ex, tu aurais dû être plus attentif.” Je ne suis pas le premier à être victime de ça avec elle. Tôt ou tard, on saura la vérité», a-t-il conclu. Le feuilleton est donc loin d’être terminé.

Retrouvez toute l’actualité du football ICI





Source link

Autres articles à lire

Olivier Piton : «Kamala Harris est victime d’un procès en intrigue»

adrien

Vendée Globe 2020 : le classement de la course en direct

adrien

Suisse : bientôt des tests de distribution de cannabis récréatif bio ?

adrien

Les 5 plus grands rôles de sa carrière

adrien

Axel Bauer sur son fils Jim, un des favoris de la saison 10 de The Voice : «Jim s‘est fait tout seul»

adrien

Horoscope été 2021 : amour, santé, travail…découvrez ce qui vous attend selon votre signe astrologique

adrien