heureux-qui.com
Image default
Fil Info

A Nice, un rappeur fait le buzz en défendant les policiers


Dans son nouveau morceau intitulé « fils de flic », Kaotik 747 raconte l’histoire d’un adolescent harcelé en raison de la profession de son papa. Un succès retentissant, puisque la vidéo a été visionnée par plus de 5000 personnes en une seule journée sur la chaine Youtube de l’artiste, «747 TV».

Tout est parti du drame d’Avignon. Dans les jours qui ont suivi le meurtre d’Éric Masson, un agent qui intervenait sur un point de deal de la Cité des Papes, l’artiste de 38 ans poste un message de soutien sur les réseaux sociaux. « Une épouse de policier m’a alors contacté pour m’expliquer les difficultés de sa famille, raconte cet ancien enfant de la DASS. Elle m’a raconté ses angoisses de ne plus jamais voir son époux rentrer du travail. Elle m’a aussi expliqué qu’elle avait interdit à son fils de 14 ans de révéler la profession de son papa, par peur des représailles. C’est ce qui m’a inspiré pour créer ce morceau ».

Comme à son habitude, celui que les supporters de l’OGC Nice surnomment affectueusement « Kao » se met à écrire dans l’urgence. Dans son studio, il enregistre le morceau « Fils de flic ». Une histoire au dénouement inattendu dans laquelle il raconte l’histoire d’Hugo, un ado brimé par ses pairs : « J’ai dû quitter mon lycée l’année passée car quand certains ont su que j’étais fils de policier, ça s’est mal terminé ; Harcelé, violenté, je n’osais plus y aller, j’avais peur d’me faire planter », peut-on entendre dès le premier couplet. 

Un artiste menacé de mort

« J’aime écrire et chanter sur des sujets de société, explique Kaotik 747. Je ne trouve pas normal d’être le seul à prendre la défense de ces fonctionnaires qui sont trop souvent victimes d’agressions et de violences. Je voudrais voir plus d’artistes s’engager et prendre des positions républicaines. Je suis révolté quand j’entends d’autres rappeurs cracher sur la police ». Le morceau n’a pas laissé indifférent les intéressés. « Les principales organisations syndicales représentatives de la police nationale m’ont convié à venir chanter le 19 mai prochain, en tête du cortège d’une manifestation qui sera organisée à Paris », explique le Niçois.

Or, le message prôné par Kaotik 747 n’est pas du gout de tout le monde. L’artiste ayant reçu des menaces de mort.

Ce n’est pas la première fois que le rappeur prend la défense des secours et des forces de l’ordre. Il y a deux ans, il avait enregistré « Projet 18 », un clip dans lequel il incitait les jeunes des quartiers sensibles à ne pas s’en prendre aux pompiers, médecins du SAMU, gendarmes et policiers en intervention.

Le nouvel EP de Kaotik 747 intitulé « Hors-Série, Volume 1 », est disponible sur toutes les plateformes (Apple Music, Deezer, Spotify et Amazon Music). 



Source link

Autres articles à lire

Municipales : Patrick et Isabelle Balkany dénigrent sur Facebook leur ex-candidate à Levallois

adrien

Paris : quels sont les 3 opérateurs de trottinettes électriques en libre-service autorisés à circuler ?

adrien

Sex Education saison 3 : date de sortie, casting, intrigue… Tout ce que l’on sait déjà

adrien

Couvre-feu : les restaurants des hôtels ont ils le droit de servir après 21 h ?

adrien

Qui aurait gagné la présidentielle de 2017 avec le système américain ?

adrien

On a testé la recette de cuisine audio de Cyril Lignac pour Sound Chef

adrien