heureux-qui.com
Image default
Fil Info

A New-York, 750 morts du Covid-19 sont entreposés depuis plus d’un an dans des camions


Au pire de la pandémie à New-York, des camions frigorifiques étaient stationnés à l’extérieur des hôpitaux pour stocker les dépouilles des patients morts du Covid-19. Un an plus tard, des centaines de défunts se trouvent toujours dans ces remorques, en attente d’une sépulture.

A l’époque, au printemps 2020, les morgues des hôpitaux ainsi que les salons funéraires étaient submergés par l’afflux de victimes du Covid-19. Selon le Wall Street Journal, le bureau du médecin légiste, équipé pour accueillir quelque 20 dépouilles quotidiennes en temps normal, se voyait confier jusqu’à 200 défunts par jour au mois d’avril 2020.

Ces camions ont donc servi de solution d’urgence, permettant de conserver les corps dans de bonnes conditions, en attendant que la situation s’améliore. Mais, un an plus tard, les autorités locales révèlent qu’environ 750 défunts sont toujours entreposés dans une quarantaine de remorques réfrigérées. Ces dernières sont désormais stationnées à Brooklyn, le long du front de mer.

L’annonce, qui a eu lieu la semaine dernière lors d’un conseil municipal, a notammant provoqué la colère de Marc Gjonaji, l’un des élus, qui a comparé le traitement de ces dépouilles à celui réservé à des bagages non réclamés, déposés aux objets trouvés.

Un «travail» engagé avec les familles

Dina Maniotis, commissaire adjointe du bureau des médecins légistes de la ville, se défend pourtant de tout manque de respect envers ces défunts. Elle assure qu’un «travail» est engagé avec chacune de leurs familles pour pouvoir leur offrir une sépulture digne de ce nom dans les plus brefs délais.

La responsable indique que bon nombre de ces victimes du Covid-19 pourraient, à la demande de leurs proches, être enterrées à Hart Island, là où se trouve la plus grande fosse commune des Etats-Unis. Longue d’un peu plus d’un kilomètre, cette île au large du Bronx a longtemps été le lieu de sépulture des morts non réclamés de New York. Aujourd’hui, elle compte aussi des tombes individuelles.

Les données récoltées par l’Université de Columbia, en partenariat avec le média new-yorkais The City, révèlent qu’un New-Yorkais sur 10 décédé du Covid-19 en 2020 a été enterré à Hart Island. Le bureau du médecin légiste de la ville a fait état de 2.666 enterrements sur l’île en 2020, contre 1.100 à 1.200 les années précédentes.





Source link

Autres articles à lire

DIRECT – Coronavirus : un groupe de laboratoires met en doute la fiabilité des tests rapides

adrien

Paris : à quoi ressemblera la Bourse du commerce, rénovée pour accueillir la «Collection Pinault» ?

adrien

Ces 6 astuces naturelles pour éloigner les fourmis de sa maison

adrien

Rebond du coronavirus à Pékin : le virus «viendrait d’Europe»

adrien

Koh-Lanta : Alexia Laroche-Joubert réagit après les rumeurs de «pacte financier» entre candidats

adrien

Grand Prix de F1 d’Italie : à quelle heure et sur quelle chaine ?

adrien