heureux-qui.com
Fil Info

78% des Français estiment qu’il n’y pas plus de racisme dans la police qu’ailleurs

Notez cet article


Selon le baromètre annuel du Cevipof, le centre de recherches de Sciences Po, publié ce lundi 22 février, plus de trois-quarts des Français (78%) estiment qu’il n’y a pas plus de racisme dans la police que dans les autres milieux professionnels.

Dans le détail, 67% des sondés considèrent qu’il y a autant de racisme ou de racistes dans la police que dans les autres milieux professionnels et 11% pensent qu’il y en a moins.

A l’inverse, 18% des répondants estiment que le racisme est davantage présent parmi les forces de l’ordre que dans les autres professions.

Une proportion similaire à celle constatée chez nos voisins européens que sont l’Allemagne et le Royaume-Uni. Enfin, 3% des Français ne se prononcent pas.

Par ailleurs, l’enquête indique que 71% des sondés pensent que la police est dans l’ensemble efficace, compétente et honnête.

Ils sont également 83% à juger qu’elle n’a pas assez de moyens (contre 66% des Allemands et 70% d’Italiens).

Près d’un Français sur trois pointent un manque de respect

Mais le baromètre annuel du Cevipof projette également plusieurs ombres au tableau. Ainsi, 31% des Français considèrent que la police ne traite pas les gens avec respect, 32% pointant un problème de formation.

De même, 34% des répondants pensent que la police n’est pas suffisamment présente et accessible. Enfin, 54% des Français – soit un peu plus de la moitié – affirment que la police n’use pas de la force à bon escient (contre 37% en Allemagne, 48% au Royaume-Uni et 49% en Italie).

Une proportion relativement élevée comme un écho à plusieurs affaires (Michel Zecler récemment) où la police a été accusée de violences policières. 

La publication du sondage du Cevipof intervient enfin alors que ce lundi se tient la deuxième session du «Beauvau de la sécurité», sur le thème de l’encadrement des jeunes policiers.

Entre le 8 février et le 17 mai prochain, les représentants de la Police nationale, de la Gendarmerie nationale, des élus et des experts se réunissent afin de débattre sur les mesures qui doivent donner lieu à une vaste réforme des forces de l’ordre d’ici à 2022.

A voir aussi





Source link

Autres articles à lire

Finistère : 180.000 personnes sans eau potable après le débordement d’un méthaniseur

adrien

Explosions à Beyrouth : des feux d’artifice étaient stockés sur place, affirme un ancien employé du port

adrien

Qui est Faiq Bolkiah, le footballeur le plus riche du monde ?

adrien

Jarry diffuse gratuitement en live la finale de son talent show, pour donner « de la visibilité » aux espoirs

adrien

Coronavirus : 15 décès en 24h en France, Olivier Véran met en garde les jeunes

adrien

Coronavirus : qui a droit à des masques gratuits ?

adrien