heureux-qui.com
Image default
Fil Info

58% des Français favorables au confinement des non-vaccinés, comme en Autriche


Face à la montée des cas et des hospitalisations sur son territoire et dans toute l’Europe, l’Autriche a mis en place lundi dernier le confinement de ses citoyens non-vaccinés. Une telle mesure aurait-elle sa place en France ? 58% des Français déclarent y être favorable.

Le gouvernement français l’a affirmé à plusieurs reprises : la cinquième vague épidémique est bien là. Le nombre de contamination augmente rapidement, si bien que la population s’interroge sur la possibilité d’être soumis à de nouvelles mesures de restrictions.

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche publié ce jeudi, 58% des Français se déclarent favorables au confinement des personnes non-vaccinées ou non guéries du Covid, comme c’est le cas depuis lundi en Autriche et pour au moins dix jours. Cette étude a été réalisée les 16 et 17 novembre dernier, sur un échantillon de 1.015 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française. 

Les jeunes plus réticents à la mesure autrichienne

Dans le détail, 30% des sondés s’y déclarent «plutôt favorables» et 28% «tout à fait favorables». Les personnes de plus de 65 ans sont par ailleurs les plus enclines à ce confinement des non-vaccinés (65% d’approbation), alors que les plus jeunes y sont plutôt réticents : 55% des 24-34 ans affirment être contre cette proposition. Au total, les moins de 35 ans sont plutôt défavorables à cette mesure (51%). «Les femmes, habituellement plus méfiantes à l’égard de la vaccination, s’avèrent moins nombreuses à vouloir suivre le modèle autrichien (53% d’entre elles y sont favorables contre 63% des hommes)», précise l’Ifop.

Du côté de la proximité partisane, les sondés proches de la majorité présidentielle partagent davantage l’idée d’un confinement des non-vaccinés (72%). A l’inverse, les socialistes ne sont que 53% à la défendre, et 59% pour la France insoumise.

Aujourd’hui en France, plus de 50 millions de citoyens sont complètement vaccinés, soit environ 75% de la population. Grâce à cette couverture vaccinale plutôt élevée par rapport à d’autres pays européens, le gouvernement n’envisage pas, pour le moment, de serrer les vis. Emmanuel Macron a annoncé la semaine dernière que le pass sanitaire sera conditionné au rappel vaccinal pour les personnes de plus de 65 ans dès le 15 décembre, et la campagne pour cette troisième dose doit s’accélérer. «Tout ça peut nous permettre de traverser l’hiver sans avoir à prendre de mesures (de restriction) supplémentaires», a donc indiqué le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l’issue du conseil des ministres cette semaine, tout en affirmant que si la situation sanitaire le nécessite, le gouvernement pourrait changer d’avis.



Source link

Autres articles à lire

Les chasses traditionnelles d’oiseaux jugées illégales par le Conseil d’État

adrien

Affaire Epstein : Le prince Andrew se mure dans le silence alors que son alibi se fragilise

adrien

Amendes, majorité pénale, places de prison… Xavier Bertrand passe à l’offensive et répond à Emmanuel Macron

adrien

Les meilleurs smartphones de 2021 selon votre budget

adrien

Qui est Rachel Zegler, la jeune actrice qui incarne Maria dans «West Side Story», de Steven Spielberg ? I CNEWS

adrien

Etats-Unis : polémique après une autopsie pratiquée devant des spectateurs, facturés 500$ la place

adrien