heureux-qui.com
Image default
Fil Info

5 titres d’Odezenne à réécouter de toute urgence


Le treizième album du groupe bordelais, « 1200 mètres en tout », est sorti le 7 janvier dernier. L’occasion de réécouter cinq de leurs titres, illustrés par des clips particulièrement brillants.

Souffle le vent (2016)

Sorti il y a maintenant cinq ans, sur l’album « Dolziger str. 2 », le titre « Souffle le vent » est un incontournable du groupe. Le clip, à première vue relativement simple, s’intensifie au fur et à mesure de l’instrumental. On y suit Jaco, l’une des voix derrière le micro, dans les rues de Berlin-Est. La vidéo y avait été tournée en 16mm, dans le quartier de Friedriechshain, où l’album avait été enregistré durant huit mois. Le clip commence d’ailleurs pile au numéro 2 de la rue…

Novembre (2016)

Extrait du même album, le titre « Novembre » est un clip-documentaire réalisé par Jérôme Clément-Wilz. On y découvre des images qui ont fait l’actualité française, sur fond de manifestations et heurts entre citoyens et représentants politiques. À l’époque, le réalisateur avait été contacté par le groupe alors qu’il travaillait sur le mouvement Nuit debout pour un projet de film. Il avait alors tourné pour eux, à Paris et Rennes, au moment où le gouvernement avait décidé d’user de l’article 49.3 pour le vote d’une loi.

Hardcore (2020)

100 % réalisé grâce à des images amateures, le clip de « Hardcore » a une symbolique particulière. En effet, le groupe avait lancé un appel à leur communauté durant le confinement. Le but : recevoir le plus de vidéos de fenêtres possible. Le trio a ensuite trié et monté l’ensemble, pour dévoiler une vidéo émouvante. On y voit des vues sur la campagne, sur la ville, du soleil, de la grisaille, la mer… Toute en poésie, la vidéo avait apporté une véritable bouffée d’optimisme en avril 2020.

Vu d’ici (2021)

Extrait de l’album sorti le 7 janvier, « Vu d’ici » rend hommage à la sœur d’Alix – partie du trio d’Odezenne -, décédée d’un cancer. « Bien au-delà de son chemin avec nous, c’était une artiste exceptionnelle avec une sensibilité et une humilité incroyable (…) Malgré sa rémission miraculeuse fin 2020 et ses quelques mois de répit, ma sœur chérie Marie-Priska vient de partir. Elle nous laisse à tous un vide abyssal et un sentiment d’injustice qui tord les ventres et déchire les cœurs », avait écrit le chanteur sur Instagram, en octobre dernier. Un clip qui résonne comme une ode à la vie.

San Pellegrino (2022)

Dernier sorti en date, le clip de « San Pellegrino » met en scène Pio Marmai. L’acteur, visiblement seul face à la solitude d’une rupture, décide de détruire son appartement. Tout y passe : les armoires remplies de livres et d’objets divers, les lampes, les murs et les fenêtres, le lustre, les oreillers à plume… Et le groupe a donné de lui-même, puisque c’est le nouvel appartement d’Alix que Pio Marmai détruit. Anecdote : le premier enfant d’Alix est né le 7 janvier, jour de sortie de l’album, et s’appelle… Pio !

 



Source link

Autres articles à lire

Attaque au couteau à Nice : le procureur antiterroriste retrace le parcours de l’assaillant

adrien

Foundation : les 5 prédictions les plus incroyables d’Isaac Asimov à propos du futur

adrien

Melania Trump : une photo fait resurgir une théorie du complot

adrien

France-Hongrie, mondial de handball 2021 : à quelle heure et sur quelle chaine ?

adrien

ces 10 maladies qui pourraient être traitées

adrien

Voici le classement des 20 compagnies aériennes les plus sûres au monde

adrien