heureux-qui.com
Image default
Fil Info

4 sites du port de Gennevilliers bloqués par des militants d’Extinction Rebellion


Qualifiée d’«action de désobéissance civile», une opération coup de poing – menée par les militants écologistes d’Extinction Rebellion – était en cours ce mardi 29 juin, au port de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Là, quatre sites dits «stratégiques» étaient bloqués par des militants.

Deux mouvements écologistes – Les soulèvements de la Terre et Extinction Rebellion – ont annoncé ce mardi être en train de «bloquer quatre sites stratégiques au port de Gennevilliers (92), cœur d’approvisionnement de l’industrie de la construction en Ile-de-France» et ce, afin de «dénoncer l’artificialisation des sols», facteur selon eux, «de la 6ème extinction de masse du vivant sur terre».

Sur place, plusieurs dizaines de militants – vêtus de blouses de protection blanches – avaient pénétré dans ces différents sites, normalement interdits au public. Parmi les quatre sites occupés, trois appartiennent au groupe français de matériaux de construction Lafarge, alors que le dernier appartient à la filiale française Eqiom, membre du groupe irlandais spécialisé dans les matériaux de construction CRH.

La construction du Grand Paris dénoncée

«Les causes et les responsables de la destruction des sols nous entourent : bétonisation, industries polluantes et accaparement des terres vivrières par l’agro-industrie», explique Extinction Rebellion dans une vidéo tournée en direct, depuis les sites bloqués. «Nous voulons cibler et bloquer ces responsables. Nous voulons aussi occuper et cultiver les terres qui nous ont été arrachées», peut-on encore lire. 

Sur les lieux de blocage, les militants dénoncent également la construction du Grand Paris Express, rebaptisé pour l’occasion «Grand Péril Express». Un grand projet «de destruction des sols» – «22 millions de tonnes de terres excavées par an» selon eux – financé grâce à des milliards d’euros empruntés sur les marchés financiers et à l’origine de millions de tonnes de déchets qui menacent les Franciliens.

Egalement baptisé le «Grand Pillage» par Extinction Rebellion, le Grand Paris est, selon ce mouvement écologiste, «le plus grand projet de métropolisation de France et le plus gros projet d’infrastructure actuellement en construction en Europe». Et d’assurer que ce projet représente «42 milliards d’euros» et «40 millions de tonnes de déchets inertes ou terres polluées».





Source link

Autres articles à lire

Comment ne pas avoir froid : ces 5 conseils qui fonctionnent

adrien

Pourquoi la Défenseure des droits veut-elle des zones sans contrôle d’identité ?

adrien

Etats-Unis : Joe Biden et les démocrates mettent tout en oeuvre pour éviter le «shutdown»

adrien

Concerts classique : par ici la jeunesse !

adrien

DIRECT – Coronavirus : le Sénat adopte le projet de loi sur l’extension du pass sanitaire, largement modifié

adrien

Mike Pence importuné par une mouche pendant le débat face à Kamala Harris

adrien