heureux-qui.com
Fil Info

11-Novembre : des cérémonies particulières sur fond de crise sanitaire

Notez cet article


Ce mercredi 11 novembre, les cérémonies de commémoration du 102e anniversaire de l’Armistice de 1918 seront des plus particulières. Confinement oblige, beaucoup de communes ont en effet été contraintes de les annuler ou de revoir leurs ambitions à la baisse. Et Paris ne fait pas exception à la règle.

Dans la capitale, le public ne sera, par exemple, pas autorisé à assister à la cérémonie nationale présidée par le chef de l’Etat.

Suivant le programme officiel, cette traditionnelle journée nationale relative à la commémoration de la Victoire et de la Paix, censée honorer tous les morts pour la France, démarrera quoi qu’il en soit, aux alentours de 10h45, avec l’arrivée d’Emmanuel Macron sur la place Clémenceau (Paris 8e). 

Le président de la République y est en effet attendu pour déposer une gerbe devant la statue de l’illustre président du Conseil qui, à l’issue du conflit de la Grande Guerre, avait hérité du surnom de «Père la Victoire».

Le centenaire de l’inhumation du soldat inconnu

La cérémonie se poursuivra ensuite avec le traditionnel hommage au Soldat Inconnu, sous l’Arc de Triomphe, couplé au rituel du ravivage de la Flamme. Point important à souligner : l’inhumation du Soldat Inconnu est cette année centenaire.

Un appel des noms des militaires morts pour la France depuis novembre 2019 s’ensuivra, le tout en présence de 30 personnes seulement autorisées, essentiellement issues des autorités civiles et militaires.

Une sonnerie «Aux Morts» est également prévue, avant une minute de silence puis une Marseillaise. Enfin, Emmanuel Macron signera le Livre d’or disposé pour l’occasion, avant de saluer les différentes personnalités présentes.

Un moment d’autant plus scruté que l’épidémie de coronavirus repartant de plus belle, le message politique devrait consister, pour le chef de l’Etat, à respecter méthodiquement les gestes barrières. 

A noter que sous l’Arc de Triomphe, seront également placés les huit étendards des régiments qui ont connu des morts au combat depuis le dernier 11 novembre, ainsi que l’étendard du 106e régiment d’infanterie, celui de l’écrivain et académicien Maurice Genevoix dont les cendres seront transférées au Panthéon dans la soirée.

Entrée au Panthéon de Maurice Genevoix dans la soirée

Deuxième temps fort de cette journée d’hommages, la panthéonisation de Maurice Genevoix, glorieux normalien auteur de «Ceux de 14», recueil de récits de la Grande Guerre et chef d’oeuvre de la littérature, doit en effet avoir lieu ce mercredi vers 18 h, à l’occasion, là encore, d’une cérémonie à la fois civile et militaire.

Le protocole consiste en «101 cubes en verre, chacun contenant une poignée de terre de l’un des 101 départements français, (qui) seront disposés sur le parvis du Panthéon», a indiqué l’Elysée.

«Des étudiants de l’Ecole normale supérieure (ENS) déposeront sur le 101ème cube présent sur le parvis une poignée de Terre des Eparges – où le sous-lieutenant Maurice Genevoix avait combattu et avait été grièvement blessé au cours d’une des batailles les plus terribles de la Première Guerre mondiale – et une poignée de Terre des Vernelles, où s’était installé Maurice Genevoix», a ajouté le Palais.

En l’honneur de l’écrivain, la nécropole laïque des «grands hommes» et des «grandes femmes» de la République sera en outre illuminée, et sa crypte parée de six sculptures du plasticien allemand Anselm Kiefer.

Quelque 70 hauts parleurs ont également été disposés dans le Panthéon, afin de faire entendre l’œuvre du musicien Pascal Dusapin, mêlant un chœur et l’enregistrement de 15.000 noms de soldats morts durant la guerre, symboles de tous ceux tombés au combat.

photo non datée de l'écrivain Alain Fournier, auteur du roman "Le grand Meaulnes", disparu au front lors de la Première Guerre mondiale le 22 septembre 1914 [ / ARCHIVES/AFP/Archives]

Vers 18h30, un extrait de «Ceux de 14», ainsi que la première lettre de Maurice Genevoix à son ami Robert Porchon, mort au front, seront lus par deux comédiens, respectivement Théo Frilet et Françoise Gillard.

Emmanuel Macron devrait enfin prononcer un discours, avant une minute de silence et une Marseillaise entonnée par le choeur de l’Armée française, la cérémonie devant se terminer à 19 h, sauf contretemps.

Retrouvez toute l’actualité nationale ICI



Source link

Autres articles à lire

Près d’1,4 million de Français ont un problème avec les jeux d’argent

adrien

Tout savoir sur Ghislaine Maxwell, complice présumée de Jeffrey Epstein

adrien

Ces 3 plantes stars de Noël dangereuses pour la santé

adrien

Coronavirus : des scientifiques voient des signes d’une immunité durable

adrien

Terrasses : 5 spots éphémères où boire un verre cet été à Paris

adrien

Coronavirus : Roselyne Bachelot annonce une aide de 432 millions d’euros pour le spectacle vivant

adrien