heureux-qui.com
Fil Info

10 nouvelles séries à voir en juin sur les plateformes de streaming

Notez cet article


Pour tous ceux qui ne succomberaient pas à la tentation de se prélasser en terrasse ou de rattraper le temps perdu dans les salles de cinéma qui viennent de rouvrir, le mois de juin réserve des petites pépites à voir depuis son lit ou le canapé. Science-fiction, comédie, thriller… Il y en a en plus pour tous les goûts.

Histoire de Lisey – Apple TV+

Tiré du best-seller du même nom écrit en 2006 par Stephen King, et que le maître de l’horreur s’est lui-même chargé d’adapter, l’Histoire de Lisey a été chapeautée par une équipe de choc composée de Pablo Larrain (Jackie) à la réalisation, Darius Khondji à la photographie et J. J. Abrams en producteur exécutif. Productrice de la série, une Julianne Moore magnétique prête aussi ses traits au personnage principal, celui d’une femme confrontée à des visions surnaturelles après la mort de son mari écrivain (incarné par Clive Owen).

Sweet Tooth – Netflix

Adaptée de la bande dessinée DC Comics signée Jeff Lemire, cette série empreinte de poésie suit, à travers des Etats-Unis dévastés par un mystérieux virus, les aventures de Gus, une créature mi-humaine, mi-cerf.

Loki – Disney+ (à partir du 9 juin)

Réalisée par Kate Herron (Sex Education) et scénarisée par Michael Waldron (Rick and Morty), Loki fait partie de la quatrième phase de l’univers cinématographique Marvel et plonge dans une réalité alternative créée par le Casse Temporel des Avengers, après que le Loki de 2012 s’est enfui à l’aide du Tesseract. Tom Hiddleston y interprète le super-vilain bien décidé à changer le cours de l’histoire humaine. A noter que les nouveaux épisodes arriveront ensuite chaque mercredi matin, et non pas les vendredis comme c’était le cas pour les deux autres récentes séries Marvel WandaVision, et Falcon et le Soldat de l’Hiver.

Mixte – Amazon Prime (à partir du 14 juin)

Ecrite par Marie Roussin (Les bracelets rouges, Borgia, Un village français), la nouvelle création française d’Amazon Prime plonge dans la France conservatrice des années 1960, à l’heure de l’arrivée des filles dans les lycées de garçons. Au casting figurent notamment Lula Cotton-Frapier (SKAM France), Vassili Schneider (Possessions, HPI), Arthur Legrand (Demain nous appartient), Pierre Deladonchamps (Les Chatouilles), Nina Meurisse (Camille), Maud Wyler (Alice et le Maire…), ou encore Anne Le Ny (Papa ou Maman 1 et 2). Mixte verra ses quatre premiers épisodes être mis en ligne le 14 juin et les quatre suivants le 21 juin.

Blindspotting – Starzplay (à partir du 13 juin)

La série est un spin-off du film du même nom qui avait été salué en 2018 à Sundance. L’action se situe 6 mois après les événements du long-métrage et suit Ashley (Jasmine Cephas Jones), au moment où son compagnon Miles (Rafael Casal, qui officie aussi ici en tant que showrunner) se retrouve en prison. La jeune femme est alors contrainte d’emménager chez sa belle-mère hippie jouée par Helen Hunt.

Physical – Apple TV+ (le 18 juin)

Avis aux fans qui ne se remettent pas de l’arrêt de Glow, Physical offre une réjouissante plongée dans les années 1980 en racontant « l’histoire de Sheila Rubin, une femme au foyer en souffrance, qui soutient la candidature controversée de son hippie de mari à l’Assemblée de l’État de Californie. « À l’abri des regards, Sheila (géniale Rose Byrne) nous fait part de sa vision sombre et sarcastique du monde, une facette d’elle qu’elle ne révèle que très rarement. Elle lutte contre ses démons personnels, ses complexes liés à son physique, dont elle finit par se débarrasser d’une manière inattendue : l’aérobic ».

The Beast must die – Canal+ (à partir du 21 juin sur Canal+ et en intégralité sur MyCanal)

Inspiré d’un polar psychologique écrit en 1938 par Nicholas Blake (pseudo de Cecil Day-Lewis, le père de l’acteur oscarisé Daniel Day-Lewis) dont Claude Chabrol avait tiré en 1969 son film Que la bête meure, The beast must die est un puissant thriller contemporain centrée sur la confrontation tendue d’une mère endeuillée avec le meurtrier de son fils de 6 ans. Jared Harris (Chernobyl, The Crown, Mad Men) et Cush Jumbo (The Good Wife) s’y livrent une bataille sans merci.

Le mystérieux cercle Benedict – Disney+ (le 25 juin)

Adaptation du best-seller jeunesse éponyme de Trenton Lee Stewart, cette série composée de huit épisodes suit un groupe d’orphelins appelés à s’unir pour déjouer un complot aux ramifications mondiales.

Solos – Amazon Prime (le 25 juin)

Cette anthologie en 7 épisodes, qui « explore le sens profond des liens humains à travers le prisme de l’individu », embarque un casting 5 étoiles avec Morgan Freeman, Helen Mirren, Anne Hathaway, Anthony Mackie et bien d’autres.

Bienvenue à Schitt’s Creek saison 1 à saisons 6 – Canal+ et MyCanal (le 26 juin)

Pas une nouveauté en soi, mais cette série canadienne créée en 2015 était jusqu’alors totalement inédite en France. Véritable phénomène, elle a récemment raflé tous les prix de la catégorie comédie aux Emmy Awards : meilleure série, meilleure réalisation, meilleur scénario, et côté casting : meilleure actrice pour Catherine O’Hara, meilleur acteur pour Eugene Levy, et meilleurs seconds rôles féminin pour Annie Murphy et masculin pour Dan Levy. Tendre et caustique à la fois, elle suit quatre membres d’une famille ultra-riche qui, déchue de toute sa fortune du jour au lendemain à la suite d’une escroquerie, se retrouve contrainte d’investir un motel miteux dans le bled paumé de Schitt’s Creek (littéralement le Ruisseau Merdeux), qu’un jour le père avait acheté pour la blague.



Source link

Autres articles à lire

Confinement : Pourquoi les écoles restent-elles ouvertes ?

adrien

Tours Duo, les dernières géantes de Paris ?

adrien

Les meilleurs cinémas en plein air à Paris

adrien

Couvre-feu renforcé, fermeture des frontières aux pays extérieurs à l’UE… : ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex

adrien

DIRECT – Second tour des municipales : Anne Hidalgo serait reconduite à Paris avec environ 50% des voix, selon les estimations

adrien

Karin Viard, Guillaume Canet, Cédric Klapisch… 800 professionnels demandent la réouverture des salles de cinéma

adrien